Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


L’hôpital sera bel et bien construit à Bobo-Dioulasso !

29/05/2019
00:00

Peut-il venir à l’esprit de quelqu’un de penser que l’hôpital dont la construction sur le site de la forêt de Kua fait polémique ne sera pas construit à Bobo-Dioulasso? A moins que ce ne soit les partenaires chinois qui décident de ne plus le faire à Bobo-Dioulasso pour des raisons qui ne leur manqueront pas. Et même là, ce sera donner raison à tous ceux qui pensent qu’en choisissant une partie de la forêt de Kua, les partenaires chinois ont une idée derrière la tête. Autrement dit, selon cette opinion, les Chinois visent quelque chose dans la forêt autre que la construction de l’hôpital. Au regard de cette opinion, il ne viendra pas à l’esprit des Chinois de décider de ne plus construire l’hôpital à Bobo-Dioulasso. Du côté du gouvernement, il est devenu une obligation pour lui de tout mettre en œuvre pour que l’hôpital soit construit à Bobo-Dioulasso. Que ce soit avec les partenaires de la République de Chine ou non. Ce qui est évident, c’est que les Bobolais attendent désormais impatiemment leur nouvel hôpital. Quel que soit le site qui sera retenu. La question de savoir si l’hôpital sera construit à Bobo-Dioulasso ne se pose donc plus. C’est plutôt celle du site qui se pose. Le gouvernement a commandité une étude d’impact environnemental dont les résultats permettront de savoir si le site actuel à polémique est approprié ou non. Si oui, quelles sont les conditions qu’il faut remplir pour que l’hôpital puisse y être construit? Au cas où les résultats de l’étude décideront du contraire, il va falloir trouver un autre site.

Ce qui paraît le plus important pendant cette période d’attente, c’est que les Burkinabè, tous défenseurs de la nature et de la construction de l’hôpital dans la ville de Bobo-Dioulasso sachent raison gardée et cultivent la tolérance, la différence des opinions pour préserver ce que nous avons tous en commun: Bobo-Dioulasso et notre vivre-ensemble. Cette question de déclassement de la forêt de Kua est bien passagère. La construction de l’hôpital également. Mais, les Bobolais demeureront ensemble et devront continuer de travailler ensemble pour le développement de leur commune. Il est indéniable que Bobo-Dioulasso, dans le cadre de son développement ne mérite pas le visage bien indigne que certains lui donnent.

Il nous semble que le pays (y compris la ville de Bobo-Dioulasso) dans lequel nous vivons et que nous défendons tous nous a été prêté par ceux qui nous ont précédés. A notre tour, nous devons le léguer à ceux qui viendront après nous. Mais, nous avons l’obligation et le devoir de le leur rendre meilleur qu’il est aujourd’hui. C’est cela le combat que nous menons tous. Certes, différemment et nous devons pour cela, le mener dans le respect de nos différences et dans le strict respect des lois et règlements de notre pays. Nous y avons tous à gagner!

DabaouéAudrianne KANI



14
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Réfugiés internes, une bombe à retardement

Des Burkinabè ont quitté leurs villages, disent-ils, pour des raisons de sécurité. Aussi, de leur propre gré, ils ont élu domicile dans des écoles à Ou...

20/06/2019

Réquisitions du parquet, ce n’est pas encore le verdict

Le parquet militaire, dans le cadre du procès du coup d'Etat du 15 septembre 2015 a fait ses réquisitions. Qui, il faut le souligner avec force, n'ont ...

19/06/2019

Banfora, le trône de Fadouga qui menace le vivre-ensemble

Il semble que tout était mis en œuvre pour en arriver-là. Des morts, des dégâts matériels importants, des populations divisées, une ville sous tension....

18/06/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:46:57