Flash Info 

Burkina/ UAS: Les marches du 16 Septembre auront-elles lieu?

Charles Sanou, maire de Kouka : « Ceux qui doutent de mes moyens peuvent le vérifier sur le terrain »

07/06/2019
00:00

Charles Sanou, maire de la commune rurale de Kouka, après moult tractations avec ses adversaires politiques, a finalement occupé le poste de maire sous la bannière du MPP. Depuis deux jours, des images de son habitation circulent sur Facebook. Des commentaires autour du bâtiment laissent croire que le maire de la commune rurale de Kouka n’a pas la capacité financière pour se construire une telle habitation. Présentement dans sa commune (en tout cas au moment de notre entretien), c’est au téléphone qu’il a invité tous ceux qui doutent de sa capacité financière, à vérifier ces sources de revenus sur le terrain.

 

Au sujet de notre appel téléphonique, Charles Sanou, éclate de rires. «Avant de répondre à votre question, je dirai que ceux qui ne me connaissent pas, peuvent se permettre de tel doute par rapport à l’argent investi dans ma maison. Je leur demande simplement de se rendre sur le terrain pour vérifier qui je suis. Moi, je suis venu à la mairie pour développer et non chercher l’argent. D’ailleurs, une commune rurale, dont le budget ne dépasse pas 20 millions, c’est combien on va détourner»?

Convaincu que son bâtiment est construit avec de l’argent acquis de façon propre, le maire dit avoir organisé un festin pour l’inaugurer. A tous ceux qui doutent, il a fait un briefing de ses sources de revenu.«Ceux qui ne le savent pas, je suis un des plus grands producteurs agricoles des Banwa. La SONAGESS est une structure à qui j’ai plusieurs fois vendu mon riz. Plusieurs milliers de tonnes. Je peux avoir entre 15 et 20 millions dans la vente du riz. Ils peuvent s’y rendre et faire le constat. Le maïs aussi, même chose. J’ai même une quantité importante de maïs non encore vendue. J’ai plus de 500 têtes de bœufs. Ils peuvent le vérifier. J’ai deux magasins de ciment à Kouka et à Bobo. Mon ciment, je le donne au prix de vente en gros. J’ai une cave à boisson et un bar-dancing. Je travaille avec des banques de la place…Tout ce dont je parle peut être vérifié sur le terrain», a insisté le maire de Kouka. Pour qui, ces images sont juste véhiculées pour salir son nom. Aussi, invite-t-il ses détracteurs à se rendre à Sallé, son village natal, pour constater ce qu’il a réalisé en 2002. «Tous ceux qui pensent que j’ai détourné de l’argent, ils n’ont qu’à se rendre à Sallé dans mon village. Ma cour, je l’ai construite depuis 2002. Je ne savais même pas que j’allais être maire de la commune de Kouka».

Charles Sanou dit travailler, pour pouvoir construire d’autres bâtiments en fonction de ses moyens. Car dit-il, «Dieu merci, je ne mène pas des activités louches. Tour ce que je fais est vérifiable. Seule la vérité triomphe», a-t-il conclu.

Souro DAO



51
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Grève et marches, « c’est aujourd’hui, c’est demain »

Si l'Unité d'action syndicale tient à son mot d'ordre de grève et marches sur toute l'étendue du territoire nationale, c'est aujourd'hui lundi 16 septe...

16/09/2019

Attaques terroristes, si les rencontres pouvaient

Les chefs d'Etat du G5 Sahel vont se rencontrer, conjointement avec ceux de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à Ouaga...

13/09/2019

Gouvernement/syndicats, indécente et vile polémique

Le gouvernement, à travers son Secrétaire général adjoint et du Conseil des ministres a refusé de délivrer un récépissé à l'Unité d'action syndicale (U...

12/09/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





02:31:10