Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Probables inondations, faut-il attendre que ça arrive ?

31/07/2019
00:00

Probables inondations, faut-il attendre que ça arrive?

Dans de nombreux secteurs de Bobo-Dioulasso, si elles n’ont pas encore lieu, dans d’autres ce n’est pas le cas. Beaucoup de zones ont déjà connu leur part de premières inondations. En attendant, c’est la peur au ventre si ça doit se répéter. Malheureusement, la situation est valable dans plusieurs villes du Burkina, et même dans les campagnes où les producteurs craignent de fortes pluies qui pourraient inonder leurs champs et réduire ainsi à néant leurs efforts. Malheureusement, on attend toujours que le gouvernement (à défaut de la municipalité) qu’il vienne trouver des solutions.

Il est, en effet, de la responsabilité des pouvoirs publics de créer les conditions saines pour les populations au moment de l’aménagement des terrains à usage d’habitation. Autrement dit, il ne revient pas aux habitants dans une zone aménagée de tracer la voirie. Elle doit être faite au moment de l’aménagement de la zone. C’est d’ailleurs pour cela qu’on parle de zone aménagée. Car, sans voirie, il ne s’agit pas d’une zone aménagée, viable. Malheureusement, ce ne fut pas toujours le cas dans nos villes et campagnes quand il s’agit d’aménagement de zones à usage d’habitation. Aussi, existe-t-il de vastes zones loties, mais qui n’ont jamais connu le moindre début d’aménagement. Pas de voies d’accès; des caniveaux, n’en parlons pas. Si bien que lorsque les habitants construisent des bâtiments, naturellement ils obstruent le passage naturel des eaux pluviales. Qui, bien naturellement, à leur tour se créent leur propre chemin. Le résultat le plus souvent est que l’eau se retrouve dans des secteurs ou des concessions où les constructions n’avaient pas prévu ces quantités d’eau. D’où les inondations.

Dans d’autres cas, ce sont les populations elles-mêmes par leurs propres activités contribuent à occasionner les inondations par l’obstruction des quelques caniveaux qui sont construits. Quand c’est le cas, il est évident que la responsabilité de l’autorité n’est pas toute entière. Quand bien même on considère qu’il lui revient de curer les caniveaux.

Le comble de tout cela, est que chaque année on assiste à la même situation sans que des solutions durables, pour ne pas dire définitives, soient prises. Est-ce donc à dire qu’on est condamné à vivre dans de telles conditions? Certainement que non car il va falloir que ça prenne fin, un jour. Il est évident que personne ne peut décréter de façon péremptoire la fin des inondations. Même dans les pays ou les villes les mieux aménagées, il survient des inondations. Car, elles relèvent aussi en partie des changements climatiques.

Cependant, si des efforts sont faits par les pouvoirs publics et les habitants, on pourrait à défaut de faire en sorte qu’il n’y ait plus d’inondations, les prévenir et éviter ainsi les conséquences parfois désastreuses qu’elles causent.

Dabaoué Audrianne KANI

 

 

 



24
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Une fois de plus, on a fait l’affaire des terroristes

Ils ont entre autres satisfactions quand les populations cibles de leurs attaques ne s'entendent pas ou mieux s'accusent et se déchirent après leurs at...

22/08/2019

Attaque de Koutougou, Doofu où es-tu ?

Certains diront que le problème qui se pose n'est pas celui du nombre de soldats tués. Car, même si c'était un seul tué, ce serait le même problème. Qu...

21/08/2019

Ils reviennent au CDP avec plus de conviction !

Ils avaient décidé de suspendre leur participation aux instances du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), leur parti politique tant que certa...

20/08/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





04:38:17