Déforestation : L’activité de l’orpaillage a un effet sur l’écho-système

06/08/2019
00:00

Au-delà de la pollution des eaux et de la destruction des cours d’eau due à l’utilisation des substances chimiques, les forêts et les terres agricoles sont détruites par les orpailleurs notamment dans l’exploitation artisanale. C’est le constat fait par notre correspondant à Dano.
 
L’exploitation artisanale de l’or influe négativement sur la forêt par la coupe abusive du bois. C’est le cas sur le site aurifère de Limalya, localité située a environs 3km de Diébougou. Malgré la fermeture temporaire des sites, certains orpailleurs mènent tranquillement leurs activités tout en étant conscients du phénomène. C’est le cas par exemple de Matas, cet orpailleur que nous avons trouvé sur le site qui dit connaitre les enjeux de la destruction de la forêt par l’effet de l’orpaillage ; mais selon lui, il n’a pas d’autre choix que de travailler ainsi.
Cette forme d’exploitation dite artisanale porte préjudice à l’équilibre des écho-systèmes. Ce qui du reste a prévalu aux autorités de mettre en place, à un certain moment, des textes pour réglementer l’exploitation de l’or sur les sites. Ainsi, le site du village de Loto est cité en exemple.

Au delà des conflits terriens, la destruction de la forêt est monnaie courante.
Selon le Directeur Provincial de l’Environnement de l’économie verte et du Changement climatique de la Bougouriba, Ismaël ROUAMBA le constat révèle que les pollutions sont de diverses formes. Entre autres, la dégradation des ressources forestières, les coupes abusives du bois pour faire des hangars, le dessouchement sur le long des filons et l’utilisation du bois dans les trous qui vont servir de cale. 
Pour Ismaël Rouamba, des actions fortes seront envisagées telle que la sensibilisation de masse sur les différents sites aurifères afin de faire comprendre aux orpailleurs les dangers de la déforestation. 
Au regard des constats faits sur le terrain, l’exploitation anarchique de l’or doit être formellement encadrée afin d’éviter la déforestation.

BBZ

56
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Pascal Zaida et le MPCRN, les signes d’une douce rupture

Décidément, les choses ne collent pas au sein du Mouvement pour le plaidoyer, la cohésion sociale et la réconciliation nationale (MPCRN) que dirige Safia...

14/02/2020

S’il veut discuter avec des djihadistes, laissez-le discuter !

Il faut tout de suite donner raison au président malien, Ibrahim Boubacar Keïta qui a choisi, entre autres moyens de lutte contre le terrorisme, de dis...

13/02/2020

Quand vont-ils retourner chez eux, ces déplacés internes ?

La question des déplacés internes est suffisamment sérieuse. Quand on voit des milliers de personnes, fuir des localités où elles sont nées et grandi, ...

12/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





23:05:56