Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Et pourtant, nous sommes bien indépendants !

06/08/2019
00:00

Il y a cinquante-neuf ans que la Haute-Volta, devenue Burkina Faso de par la volonté des révolutionnaires est indépendante. Sur tous les plans. Sauf dans la tête. Autrement dit, ils sont encore nombreux ces Burkinabè ou Africains à croire et surtout à soutenir que les problèmes de sous-développement que nous connaissons sont du fait de la France, le pays colonisateur. Et pourtant, la France ne nous a rien imposé. C’est nous qui avons fait le choix. Quand le président Roch Marc Christian Kaboré et son gouvernement ont décidé de rompre les relations avec la Chine de Taïwan, qui a refusé? C’est un choix. Quand les révolutionnaires ont décidé en 1985 de changer et le nom et l’hymne nationale du pays, n’avons-nous pas tous applaudi? La France a-t-elle refusé? Quand des Burkinabè ont refusé que l’article 37 de la Constitution soit révisé, la France s’est-elle opposée? C’est bien nous qui devrons changer au lieu d’accuser le colonisateur qui en son temps nous avait d’ailleurs dit : « vous voulez l’indépendance, alors prenez-la tout de suite ».

En effet, avant l’arrivée du colonisateur, l’Afrique, et précisément le Burkinabè avait des principes sur lesquels repose la vie en communauté. Des principes très simples et très efficaces sur la base desquels on trouvait des solutions à tout. Le Burkina Faso est riche de sa diversité linguistique, mais la langue officielle est le français. Autrement dit, les Burkinabè réfléchissent en français pour vouloir agir en Burkinabè. Où est don l’indépendance quand on adopte la culture d’autrui? On ne peut en aucun cas demeurer indépendant en calquant tout de l’extérieur. Malheureusement, c’est ce choix de l’indépendance que nous avons fait. C’est donc tout indépendant que nous avons choisi. Des pays comme le Rwanda ont choisi leur chemin, aujourd’hui ils ne le regrettent pas. L’insécurité dont nous sommes victimes du fait du terrorisme est loin d’être de la responsabilité du colonisateur. Les terroristes ne sont pas des Français. Les armes qu’ils utilisent sont les mêmes armes que nos forces de défense et de sécurité utilisent, achetées chez des commerçants à travers le monde. Si la France est présente dans nos pays, c’est parce que nous lui avons fait appel.

Nous sommes bien indépendants. Il suffit tout simplement de faire de grands changements dans notre mode de penser, de concevoir notre propre développement sur notre propre culture, et sur nos valeurs fondatrices. Ce n’est pas au colonisateur de nous l’imposer au risque d’être, une fois de plus, taxé de velléités colonisatrices.

Cinquante-neuf ans d’indépendance, c’est largement suffisant pour opérer le changement. A nous donc d’y aller sans attendre.

Dabaoué Audrianne KANI

 

 



18
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Une fois de plus, on a fait l’affaire des terroristes

Ils ont entre autres satisfactions quand les populations cibles de leurs attaques ne s'entendent pas ou mieux s'accusent et se déchirent après leurs at...

22/08/2019

Attaque de Koutougou, Doofu où es-tu ?

Certains diront que le problème qui se pose n'est pas celui du nombre de soldats tués. Car, même si c'était un seul tué, ce serait le même problème. Qu...

21/08/2019

Ils reviennent au CDP avec plus de conviction !

Ils avaient décidé de suspendre leur participation aux instances du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), leur parti politique tant que certa...

20/08/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





04:48:14