Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Plantations d’arbres, chaque année on fait la même chose

07/08/2019
00:00

C’est la période de saison des pluies. Des cultures, mais aussi de plantation d’arbres. Il a même été institué la Journée de l’arbre. Qui va consacrer la plantation de milliers d’arbres dans toutes les régions du pays. En plus des actions gouvernementales, des particuliers vont mettre en terre de nombreux arbres. Comme on le fait chaque année, ce sera toujours devant les cameras et les objectifs des journalistes que les cérémonies se dérouleront. On indique aussi qu’il ne sert à rien de planter des arbres sans les entretenir. Les services compétents et même des populations prendront des engagements pour dire qu’ils entretiendront les arbres qui sont mis en terre. On a va applaudir.

Malheureusement, l’année suivant, quand on revient, c’est à peine si l’on peut dire qu’il y a eu plantation de milliers d’arbres sur les sites. Si ce ne sont pas les feux de brousse qui sont passés par-là, ce sont les animaux qui, dans leur divagation, ont tout brouté. Puis arrive de nouveau l’hivernage, et le même cercle vicieux reprend. On plante, on n’entretient pas, et on replante. Comme s’il y a un malin plaisir à faire ainsi. Alors que tout le monde remarque chaque année l’avancée du désert. Des zones entières, naguère bien boisées, sont devenues aujourd’hui désertiques. Du fait de l’action de l’homme lui-même. Malheureusement, celui-ci n’a toujours pas compris que sa survie dépend de la nature, des arbres qu’il contribue lui-même à couper. Doit-on continuer à planter chaque année des arbres sans prendre les mesures que cela impose pour les entretenir? C’est une responsabilité collective qu’il faut assumer. Au cas contraire, qu’on arrête de tuer des arbres sous le prétexte qu’on en plante.

Face à de tels comportements, on a l’impression qu’il faut mettre en place un système plus adapté de plantation et surtout de protection des arbres plantés. L’obligation de planter nous impose également à protéger. Aussi, on pourrait recruter des éco-citoyens dans chaque région, tel qu’on l’a fait dans le cadre des agents communautaires de santé. Ces éco-citoyens auront pour mission de former à la plantation et à la protection des arbres, parce qu’ils seront eux-mêmes sur le terrain. Ils auront également pour mission, en appui aux agents des Eaux et Forêts, de lutter contre les feux de brousse et la divagation des animaux. Comme ce fut le cas sous la Révolution. La Révolution d’août 83 n’avait pas que des côtés négatifs.

On pourrait également relancer les bosquets ou forêts villageois. Car, quand les populations à la base sont impliquées dans une action, celle-ci à de fortes chances d’aboutir et de porter des fruits. Ceux qui n’y croient pas peuvent aller dans certains villages et constater l’existence des forêts villageoises créées sous la Révolution. Tout simplement parce qu’en son temps, les populations ont été suffisamment impliquées et avaient compris, loin des cameras, la nécessité de planter et surtout d’entretenir.

Dabaoué Audrianne KANI



17
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Une fois de plus, on a fait l’affaire des terroristes

Ils ont entre autres satisfactions quand les populations cibles de leurs attaques ne s'entendent pas ou mieux s'accusent et se déchirent après leurs at...

22/08/2019

Attaque de Koutougou, Doofu où es-tu ?

Certains diront que le problème qui se pose n'est pas celui du nombre de soldats tués. Car, même si c'était un seul tué, ce serait le même problème. Qu...

21/08/2019

Ils reviennent au CDP avec plus de conviction !

Ils avaient décidé de suspendre leur participation aux instances du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), leur parti politique tant que certa...

20/08/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





05:36:41