Religion : A Dédougou, la Tabaski célébrée dans la cohésion

13/08/2019
00:00

Les fidèles musulmans de Dédougou dans la région de la Boucle du Mouhoun ont célébré la fête de la Tabaski ou l'Aïd-El Kébir le dimanche 11 août 2019 à l’instar de ceux des autres villes du Burkina. Prières et invocations ont marqué cette célébration.

Les fidèles musulmans de Dédougou ont célébré la Tabaski dans une ambiance fraternelle. Dimanche, jour de célébration marquant le premier jour du calendrier lunaire de l’Islam, déjà vers 08 heures du matin, tous les croyants vêtus de leurs plus beaux habits ont convergé vers les lieux de cultes. La grande prière, s’est déroulée à la grande mosquée sise au secteur n°2 de la ville en présence des premières autorités de la région et des autres confessions religieuses. A cette occasion, l’Imam Famata TRAORE guide de ladite mosquée a exhorté tous les croyants au pardon et à la tolérance et demandé à Allah de veiller pour que la paix règne sur le Burkina Faso. Le Secrétaire général de la région, Jérémie Kouka Ouédragogo qui représentait le Gouverneur de la région empêché, a aussi abondé dans ce sens non sans préciser que la présence des autorités en ce lieu de culte vise à témoigner de leur solidarité envers la communauté musulmane de la cité de Bankuy.«La Tabaski est la plus importante fête pour les musulmans, nous avons profité de l’occasion pour souhaiter que toutes les intentions invoquées puissent se réaliser afin que le pays redevienne un havre de paix de sorte que chaque citoyen puisse vaquer librement à ses occupations. Nous avons une richesse qui est la tolérance religieuse et il faut que nous la préservions», a déclaré le SGR. Après la prière, l’Iman TRAORE a procédé à l’immolation du bélier en souvenir de l’offrande faite par Abraham à Dieu. L’acte a été repris par les fidèles musulmans dans leurs différentes concessions et la viande a été distribuée aux voisinages, aux amis et connaissances musulmans ou non comme le recommande l’Islam. Pour rappel, l’Aid Al-Adha (Aïd el-kebir) ou la Tabaski est la deuxième grande fête de la religion musulmane après la fête de fin du jeûne. Elle se déroule au lendemain de la station d’Arafat en Arabie Saoudite, (pilier essentiel du Hadj), fixée cette année au samedi 10 août. L’Aïd el-kebir commémore la soumission à Dieu du Prophète Abraham qui était prêt à sacrifier son fils aîné Ismaël sous son ordre. Chaque musulman ayant les moyens doit immoler une bête, notamment un bélier en priorité pendant cette fête pour perpétuer cet acte d’Abraham.

Ousmane TRAORE



53
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Assassinat de Norbert Zongo, 21 ans après la justice suit-elle son cours ?

C'est à la faveur de la transition intervenue, après l'insurrection populaire d'octobre 2014, que le dossier Norbert Zongo a été rouvert. Comme nouveau...

13/12/2019

Après l’insécurité physique, voici l’insécurité alimentaire

La carte du Burkina pris une autre couleur. Cette fois-ci, il s'agit de l'insécurité alimentaire, une réalité à laquelle les Burkinabè devront faire fa...

12/12/2019

100 ans du Burkina, que du chemin parcouru !

« Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l'État-nation ». C'est sous ce th...

10/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





01:04:20