Tabaski à Bobo-Dioulasso : Paix et sécurité, les maîtres-mots à la prière

14/08/2019
00:00

La grande prière de la Tabaski 2019 à Bobo-Dioulasso, s’est faite (comme d’habitude) à la place Wara-wara. Les fidèles musulmans de la cité du Dafra ont célébré la Tabaski (fête du mouton) le dimanche 11 août 2019, à l’instar de ceux des autres localités du pays.

 

Siaka Sanou, grand imam de Bobo-Dioulasso a présidé la prière de la Tabaski. Après les deux rakatts, il a fait un long sermon pour la paix, la solidarité et surtout pour la sécurité au Faso. Le grand imam de Bobo-Dioulasso, suite à une longue lecture de certains passages du Coran, a formulé des vœux pour un Burkina Faso uni et indivisible. La même vision explique la présence des autorités administratives et des autres confessions religieuses. En effet, le gouverneur des Hauts-Bassins, Antoine Atiou comme d’habitude, s’est rendu au lieu de la prière, en compagnie d’autres personnalités. L’objectif, traduire l’esprit de cohésion et surtout de fraternité entre les fils et filles de la région d’une part, d’autre part entre les différentes communautés religieuses. C’est d’ailleurs le vœu formulé par l’Abbé Bakary Jean Prosper Sanou, représentant l’archevêque de Bobo-Dioulasso.

 

Selon le représentant de la grande famille chrétienne, la Tabaski est un grand jour. Qu’on soit musulman ou chrétien, c’est la célébration d’un acte de reconnaissance d’Ibrahim (Abraham chez les chrétiens). «…Par sa foi et grâce à sa soumission, Allah le tout-puissant, le miséricordieux a racheté Ismaël le fils d’Ibrahim, par un bélier. Je souhaite que chaque sacrifice offert ce grand jour, rachète chaque Burkinabè, voire le Burkina Faso. Que le bélier immolé, ou tout autre animal immolé ce grand jour par chaque fidèle musulman, accorde à chacun d’entre nous, à chaque famille, à la grande famille Burkina, les grâces de l’unité et de la cohésion sociale. Les grâces du pardon et de la réconciliation, les grâces de la sécurité et de la paix. Tels sont les vœux des chrétiens à l’endroit de leurs frères et amis musulmans et les vœux que nous formulons pour notre cher pays. Que la grâce du seigneur nous accompagne. Qu’Allah garde sa main sur notre cher pays, que la paix règne au Burkina Faso. Bonne et heureuse fête de Tabaski». Tels sont les vœux du représentant de l’Archevêque de Bobo aux musulmans de la cité à l’occasion de la Tabaski. La ministre de l’Economie numérique, Hadja Fatoumata Ouattara/Sanou, était présente aux côtés des autorités de la région, pour traduire son adhésion à cette prière pour la paix et la cohésion. A son tour, elle a formulé les vœux de paix, de cohésion sociale et surtout de la sécurité pour le Burkina Faso.

Souro DAO



101
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Encore des Peuls tués à Tanwalbougou !

Sept personnes, toutes d'ethnie peule, tuées criblées de balles. C'est la découverte macabre faite par des habitants de la localité de Boumoana (près d...

03/07/2020

Tentatives de fraudes sur le fichier électoral, Zéphirin Diabré a parlé

Après une tournée dans des centres d'enrôlement, le chef de file de l'opposition politique, président du parti l'Union pour le progrès et le changement...

02/07/2020

Bêtise ou courage politique, ce qui risque d’emporter le MPP

On n'a pas la preuve certaine. Mais, on peut tout de même imaginer qu'entre le pouvoir judiciaire et le pouvoir législatif, il y a comme une sorte de d...

01/07/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





04:46:57