Paix, cohésion sociale et stabilité du pays : Souhaits des fidèles musulmans de Houndé

14/08/2019
00:00

Les fidèles musulmans de Houndé ont célébré ce dimanche 11 août 2019, la fête de Tabaski communément appelée l’Aïd El Kébir, en présence de Dissan Gnoumou Boureima, député-maire de la commune de Houndé. C’est la cour de l’école primaire publique A qui a servi de cadre à la célébration de cette fête.

C’est sous le signe de la paix, de la cohésion sociale et de la stabilité du pays, que les fidèles musulmans de Houndé ont célébré ce dimanche 11 août 2019 la fête de Tabaski, en présence de Dissan Gnoumou Boureima, député-maire de la commune de Houndé et de plusieurs autres personnalités. Pour le Cheick Abdoul Sana, imam de la grande mosquée Tidiania de Houndé qui a présidé la prière, «c’est un grand jour pour tous les musulmans du Burkina Faso et du monde entier. Chaque musulman doit immoler un mouton, mais cette prescription n’est pas une obligation pour ceux qui n’ont pas les moyens». Poursuit-il, «ceux qui ont les moyens peuvent égorger un bélier, mais ceux qui n’ont pas les moyens ne peuvent pas se forcer car c’est un jour de partage et de communion», a dit l’imam, le Cheick Abdoul Sana. Les fidèles musulmans ont aussi prié pour le retour des pèlerins qui sont en terre sainte pour accomplir leur pèlerinage afin qu’ils reviennent sains et saufs au pays. L’imam, le Cheick Abdoul Sana a invité les musulmans à chercher à mieux connaître le livre saint «le Coran» ce qui leur permettra de découvrir davantage Dieu. Cette découverte leur permettra de cultiver les bonnes pratiques du mieux vivre ensemble, de se pardonner et de s’entendre. Dans son message adressé à la communauté musulmane, Dissan Gnoumou Boureima, député-maire de la commune de Houndé a invité tous les croyants musulmans à prôner l’entente sans distinction et à cultiver la cohésion sociale gage de paix. A la fin de la prière, le député-maire et sa délégation se sont rendus chez les différentes communautés musulmanes pour une visite de courtoisie.

Khepa TRAORE



47
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Une fois au pouvoir, ils oublient et veulent rester

Qui aurait cru qu'une fois au pouvoir, Alpha Condé allait avoir des intentions de réviser la Constitution de son pays pour briguer un troisième mandat ...

17/10/2019

Ils ont définitivement tué et enterré Thomas Sankara

Quand on observe de près les manifestations qui sont organisées pour commémorer les dates anniversaires de Thomas Sankara, ancien président du Burkina ...

16/10/2019

Etat-Secteur privé, et pourtant ça bouge !

A écouter les discours prononcés à la cérémonie d'ouverture de la rencontre Etat-secteur privé, rebaptisée Cadre de concertation et de dialogue Etat/Se...

15/10/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





14:39:12