Politique nationale des sports et loisirs : Le référentiel expliqué aux acteurs de la Boucle du Mouhoun

20/08/2019
00:00

La salle polyvalente Monseigneur Judes BICABA de Dédougou a servi de cadre le 14 août 2019 pour la tenue de la session de communication sur la politique nationale des sports et des loisirs. C’est le Secrétaire générale de la région de la Boucle du Mouhoun, Jérémie Kouka Ouédraogo qui a présidé l’ouverture des travaux de ladite session.

 

La politique nationale des sports et des loisirs est la boussole de toutes les structures sportives qui ont en charge, sur le terrain, l’organisation, la gestion et l’administration du sport et des loisirs. C’est dans le but de vulgariser cette politique qu’une session de communication a été organisée au profit des acteurs qui interviennent dans le domaine dans la Boucle du Mouhoun. L’atelier a réuni entre autres les associations sportives, les clubs, les districts et les ligues de la région. Selon Prosper Kaboré, directeur de la prospection et de la planification opérationnelle par ailleurs représentant le Secrétaire générale du ministère des Sports et des Loisirs, «la politique nationale des sports et des loisirs vise à mettre en œuvre les actions du gouvernement en matière de sports et de loisirs et l’objectif de cette rencontre est de permettre aux différents acteurs de s’approprier le référentiel.

«Depuis qu’on a réuni la politique nationale des sports et celle des loisirs en politique unique, les acteurs n’ont pas eu l’occasion d’être édifiés sur cette politique. Le constat sur le terrain montre que la mise en œuvre comporte des insuffisances. Cette communication est l’occasion pour ces acteurs clés de s’approprier cette politique car il ne s’agit pas d’élaborer un document et le mettre dans les tiroirs mais il faut que les acteurs concernés sachent qu’il y a un document qui décline le fonctionnement et la mise en œuvre du sport et des loisirs», a t- il justifié. Cette session est la première d’une série de rencontres prévues pour se tenir dans toutes les treize régions. Et à cette occasion, outre la communication sur la politique nationale des sports et des loisirs, les participants ont eu droit également à une présentation sur le projet de la relève sportive. Pour Lédia Geoffroi Ouédraogo, Secrétaire technique de la relève sportive, l’exposé vise à obtenir une adhésion complète des acteurs au projet.

En effet, selon lui,le projet de la relève sportive est né de la volonté du premier responsable du département des sports et des loisirs de promouvoir les talents à la base. L’objectif est de créer des écoles de sports dans toutes les 13 régions du pays dans 11 disciplines. La première phase du projet qui est de 5 ans, concerne les jeunes de 10 à 12 ans. A terme, il s’agit de rendre le sport burkinabè plus attrayant. Pour le Secrétaire générale de la région, la communication sur la politique nationale des sports et des loisirs représente un atout majeur pour le rayonnement du sport dans le sens où elle va contribuer à améliorer les résultats à l’échelle régionale.

Ousmane TRAORE

106
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ces affaires qui n’arrangent pas le président Roch Kaboré

C'est aujourd'hui mercredi 26 février qu'une quarantaine d'organisations syndicales va se réunir à partir de 15 heures pour définir la conduite à tenir f...

26/02/2020

Application de l’IUTS, c’est plutôt une question d’opportunité

L'application de l'Impôt unique sur les traitements et salaires des agents du public va continuer de rythmer le climat social au Faso. Jusqu'à ce que... ...

25/02/2020

Les Bobolais veulent leur hôpital «chinois»

Après le rétablissement de la relation diplomatique, en mai 2018, le Burkina Faso et la République populaire de Chine œuvrent de façon inlassable pour le...

21/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





23:04:32