Education : Des bourses d’études du gouvernement chinois

23/08/2019
00:00

L’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian a reçu dans la soirée du 21 août 2019 dans sa résidence à Ouaga 2000, les nouveaux bénéficiaires des bourses d’études du gouvernement chinois.

Ils sont au total 35 nouveaux boursiers burkinabè qui poursuivront leurs études en République populaire de Chine. Avant qu’ils ne prennent leur vol pour leurs universités respectives en Chine, ils ont été reçus le 21 août dernier par l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian, qui en a profité pour les féliciter et leur prodiguer des Conseils. Selon l’ambassadeur, les nouveaux boursiers ont fait un excellent choix de poursuivre leurs études en Chine dans la mesure où le niveau d’enseignement dans ce pays est hautement apprécié au monde par rapport à d’autres universités occidentales. Cette rencontre avec les nouveaux boursiers fut une occasion pour Li Jian de revenir sur l’histoire de son pays en ces termes: «la Chine était sur la même ligne de départ avec le Burkina. Mais depuis sa fondation il y a 70 ans, la Chinenouvelle a fait de progrès remarquables et surtout après 1978, où sa politique de réforme et d’ouverture a révolutionné le pays en 40 ans. La Chine s’est développée, elle est passée de pays agricole à un pays industrialisé où elle est aujourd’hui la deuxième puissance économique. Ce changement n’a pas été automatique, c’est à vous, jeunes qui sont l’avenir de ce pays de découvrir de vos propres yeux le secret de cette réussite et s’y inspiré pour le développement de votre cher pays». Pour ce faire, il a invité les nouveaux boursiers à donner de bons exemples, à concentrer leurs forces sur leurs études et à mettre en avant les valeurs qui leurs sont chères. Pour sa part, le représentant et conseiller technique du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, Jules Ilboudo s’est réjoui de l’opportunité que la Chine offre aux étudiants voire au gouvernement burkinabè de développer plusieurs initiatives pouvant contribuer à l’amélioration de l’offre de formation en matière de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Pour ce faire, il a manifesté toute la reconnaissance du département en charge de l’Enseignement secondaire à l’ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian et à son gouvernement pour l’appui multiple et multiforme dont bénéficie le pays des Hommes intègres en matière d’aide à la formation supérieure à travers l’octroi de bourses d’études. Au cours de cette rencontre entre l’ambassadeur chinois et les nouveaux boursiers majoritairement constitués de nouveaux bacheliers, d’anciens boursiers sont venus partager leurs expériences et prodiguer des conseils à leurs cadets. Il s’agit notamment de Leila Barry qui a passé dix ans en Chine et qui est aujourd’hui représentante de l’entreprise de construction Power China au Burkina Faso et de Brice Traoré qui est à sa dernière année à l’Université de Beihang, (université d’aéronautique et de d’astronomie) en génie mécanique. Pour sa part, le porte-parole des bénéficiaires, Achille Bologo a invité ses compatriotes à faire bon usage de l’accompagnement du gouvernement chinois pour la formation de «l’élite» burkinabè. À noter que Li Jian a tenu à rassurer les nouveaux bénéficiaires que la bourse gouvernementale chinoise couvrira leurs frais scolaires et de logement en Chine. En plus de cela, une indemnité mensuels leur sera octroyée afin d’améliorer leur séjour. «Ces conditions sont beaucoup mieux que ceux de vos camarades Chinois», dit-t-il. En rappel, l’octroi de ces bourses est l’initiative lancée par le Président chinois, Xi Jinping au sommet de Beijing au forum sur la coopération sino-africaine 2018 pour le renforcement des capacités au cours duquel la Chine a promis fournir 50 mille bourses d’études gouvernementales aux pays africains.

Aïcha TRAORE



31
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les frondeurs du CDP reviennent à la charge

Décidément, les frondeurs (si on peut les appeler ainsi) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ne démordent pas. Après avoir eu gain de cau...

20/09/2019

Police nationale, il y a quelque chose qui ne va pas

Les signes, depuis longtemps et particulièrement ces derniers temps, au sein de la police nationale, montrent qu'au sein de la troupe, il y a des pr...

19/09/2019

On a marché puis on s’est fouetté : maintenant on fait quoi ?

La police a réprimé la marche de l'Unité d'action populaire parce que le gouvernement a estimé qu'elle était illégale car ne remplissant pas les 15 jou...

18/09/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





22:47:41