Production cotonnière dans la Boucle du Mouhoun : Des jeunes s’engagent pour la relance de la filière

27/08/2019
00:00

La coordination nationale de veille citoyenne pour la promotion et la protection de la filière coton au Burkina a officiellement lancé ses activités le 24 août 2019 dans la Boucle du Mouhoun. C’était dans la salle de réunion du conseil régional à Dédougou.

 

C’est un secret de polichinelle. La filière coton au Burkina Faso traverse une période de turbulence. Classé autrefois au premier rang des pays producteurs de coton, aujourd’hui le pays des hommes intègres a perdu sa place de leader.Soucieuse de la situation, la coordination nationale de veille citoyenne pour la promotion et la protection de la filière coton au Burkina, veut jouer sa partition pour la relance de la filière. C’est pour cette raison qu’elle a procédé le week-end dernier à Dédougou au lancement de ses activités dans la Boucle du Mouhoun. Selon Sondé Roger Coulibaly, président de la coordination «nous avons pris l’engagement de faire en sorte que le Burkina retrouve sa place d’antan». «Nous avons constaté que depuis un certain nombre d’années, la filière coton est délaissée. Suite à un nombre de faits liés notamment aux aléas climatiques et aux personnes malveillantes qui démotivent les producteurs, et au regard de l’importance de la filière coton dans l’économie du pays, en tant que fils de producteurs, nous avons décidé de nous mettre ensemble au sein d’une coordination pour aider les autorités à faire la promotion et la protection de la filière», a expliqué monsieur Coulibaly. Selon qui dans un premier temps, la coordination va travailler en étroite collaboration avec les producteurs pour que les objectifs qu’elle s’est assignés puissent être atteints. Pour mémoire, la Coordination nationale de veille citoyenne pour la promotion et la protection de la filière coton au Burkina est une association destinée à promouvoir et à protéger la filière. Elle regroupe des jeunes des régions cotonnières et a pour but de susciter la création et la mise en place des comités de veille dans chaque zone. Créée en 2015 et basée à Bobo-Dioulasso, elle sert de cadre d’expression et d’actions aux cotonculteurs. Ses principes sont basés sur la transparence et la bonne gouvernance.

Ousmane TRAORE



55
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Barrage de Samendéni, l’eau et le poisson ne suffisent pas

Le grand Ouest a enfin eu son premier grand barrage. C'est celui de Samendéni dont l'inauguration a eu lieu ce samedi 30 novembre par le chef de l'Etat...

05/12/2019

Gouvernement/syndicats, reprenez et discutez franchement

C'est une bonne chose de savoir que sur initiative du Premier ministre, le dialogue gouvernement/partenaires sociaux pourrait reprendre avant la fin de...

04/12/2019

Armée française au Burkina, Alpha Barry a dit la vérité

Les Burkinabè veulent qu'on leur dise tout, sauf la vérité. Et pourtant, ils revendiquent la même vérité! C'est incompréhensible et paradoxal ! A la li...

03/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:02:52