Enfance et loisir : Les petits colons de Bobo-Dioulasso en Côte d’Ivoire sont de retour

02/09/2019
00:00

Les enfants reviennent de neuf jours de colonie de vacances en Côte d’Ivoire. C’est la coopération sud-sud par l’enfance. Les colons sont accueillis par les autorités communales de Bobo-Dioulasso et par leurs parents. Ils sont partis le 20 août pour revenir ce vendredi 29 août 2019 à Bobo-Dioulasso.

Les parents des jeunes colons ainsi que l’autorité communale étaient bienheureux du retour de ces«petits ambassadeurs» de la ville de Sya. Après leur avoir souhaité les bienvenus au cabinet du maire Bourahima Sanou, le 4èmeadjoint au maire, Alain Sanou, rappelle que Bobo-Dioulasso est en jumelage avec Bouaké. C’est la raison motivante de cette colonie de vacances, appelée«colonie de l’amitié». Un signe d’amitié transfrontalière qui vise à préparer la relève générationnelle. Ces petits ambassadeurs de la commune de Bobo ont représenté la ville auprès de leurs camarades de la Côte d’Ivoire. Alain Sanou, lui-même était présent pour communiquer avec le maire de Bouaké, Nicolas Djibo et son équipe pour parler de la culture et de l’éducation des enfants. Il y a eu une autre colonie de vacances d’enfants de Bobo au Ghana avant celle-là, «pour que nos enfants connaissent les pays voisins. Et se familiarisent à l’Anglais qui représente le Business langage par excellence de nos jours. Aussi, l’esprit Self Made Man inspire beaucoup au Ghana et nos enfants grandiront avec une bonne vision de l’entreprenariat». Après le maire, c’est au tour de quelques colons de prendre la parole pour expliquer leur aventure. Pour Arnold Kôdini Sanou, le séjour s’est très bien passé. «Quand nous sommes arrivés à Bouaké, on nous a d’abord montré la mairie. On a visité le parc de jeux de Bouaké… A Yamoussoukro, on a visité la Basilique Notre Dame de la Paix, la fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, l’hôtel présidentiel en passant par la suite présidentielle», rapporte-t-il. Selon Marilyne Ouédraogo, autre colon,«A Bouaké, le maire nous a accueilli. A Yamoussoukro, on a vu la suite présidentielle de Félix Houphouët-Boigny. A Abidjan, j’ai vu la mer et on s’est baigné. On est rentré dans un bateau et tout le monde a fait des photos». Ange Kini rejoint les propos de ses deux autres compagnons en ajoutant qu’ils ont assisté à Fitini Show, un événement culturel.«Abidjan est très beau, il y a la plage. Nous avons fait un petit voyage en bateau. De là-bas, on est allé au zoo. Tous ces voyages étaient très intéressants, mais je pense que c’est bien de revenir chez soi», ajoute-t-il. Les 20 colons sont revenus en bonne santé après avoir fait de l’écotourisme, des promenades, des visites touristiques, des jeux éducatifs et pédagogiques lors des sorties et sur les lieux d’hébergement.

Mambouno Bintou OUATTARA/Stagiaire

58
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ces affaires qui n’arrangent pas le président Roch Kaboré

C'est aujourd'hui mercredi 26 février qu'une quarantaine d'organisations syndicales va se réunir à partir de 15 heures pour définir la conduite à tenir f...

26/02/2020

Application de l’IUTS, c’est plutôt une question d’opportunité

L'application de l'Impôt unique sur les traitements et salaires des agents du public va continuer de rythmer le climat social au Faso. Jusqu'à ce que... ...

25/02/2020

Les Bobolais veulent leur hôpital «chinois»

Après le rétablissement de la relation diplomatique, en mai 2018, le Burkina Faso et la République populaire de Chine œuvrent de façon inlassable pour le...

21/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





23:43:25