Région cotonnière de Koudougou : Une campagne prometteuse dans le Nayala et la Sissili

03/09/2019
00:00

Après la région cotonnière de Dédougou, le Directeur général de la SOFITEX a poursuivi les 30 et 31 août 2019, sa tournée de suivi de la campagne 2019-2020 dans la région cotonnière de Koudougou. Au cours de ce périple qui l’a conduit successivement dans le Nayala et dans la Sissili, Wilfried Yaméogo s’est fait une idée de l’évolution de la campagne cotonnière dans ces localités.

 

S’enquérir de l’état de la campagne cotonnière 2019-2020 et toucher du doigt les réalités des producteurs. C’est l’ambition qui a guidé la visite du Directeur général de la SOFITEX dans des champs de coton du Nayala et de la Sissili. Les deux localités relèvent de la région cotonnière de Koudougou. Dans le Nayala, la physionomie des plants est relativement bonne et leur croissance se déroule normalement. Les cotonniers sont au stade de floraison-capsulaison et la plupart des producteurs ont déjà effectués trois traitements phytosanitaires dans leurs champs afin de protéger les plants contre les infestations des chenilles légionnaires. En plus du NPK et de l’urée, ils ont aussi appliqué de la fumure organique; question d’améliorer leurs rendements. C’est le cas pour Souaré Dango dans la localité de Gougnan, commune de Kougny. Ce producteur modèle qui s’est lancé dans la production du coton il y a de cela une dizaine d’années, exploite un site d’environ 4 hectares de coton. Il compte récolter 4,5 tonnes de coton graine à la fin de la campagne. Le DG de la SOFITEX a salué l’engagement du producteur et l’a encouragé à demeurer dans la dynamique de la production de l’or blanc.

S’en suivent quelques prises de vues et la délégation met ensuite le cap sur la localité de Sankoué dans la commune de YE, où elle rend visite à une productrice modèle en la personne de Bibata Zerbo. Plusieurs fois primée meilleure productrice agricole dans la région, cette quinquagénaire et mère de près d’une dizaine d’enfants est aujourd’hui une référence dans la production du coton. Cette année, son exploitation s’étend sur une superficie de 10 hectares et madame Zerbo compte réaliser au moins 20 tonnes de coton graine. Là également, Wilfried Yaméogo et sa suite ont dit être émerveillés par le professionnalisme de la productrice non sans relevé des notes de satisfaction.

La plus grande satisfaction a été relevée dans la Sissili, dans le département de Niabouri, plus précisément dans le village de Payalo. La production de la localité à elle seule représente le quart de la production de la zone cotonnière de Léo, soit 60% de la production du département de Niabouri. «Ici, toutes les familles vivent de laproduction du coton», nous a confié Bafatô Yaro, chef du village de Payalo. Lamoussa Nadonké, est le meilleur producteur de la localité. Cette année, ce sexagénaire a emblavé 31 hectares et sa production oscille généralement entre 30 et 50 tonnes de coton. Son modèle a inspiré beaucoup de jeunes de la localité à l’image de Yaraho Yaro. A 35 ans, ce fils de producteur fait déjà des exploits dans la production de coton. Cette année il exploite un site de près de 11 hectares et les cotonniers sont actuellement au stade de capsulaison/maturation. Il a reçu les félicitations et les encouragements du Directeur général de la SOFITEX, tout comme Amadou Boyi Yaro et Kouassi Yaro, deux jeunes producteurs qui ont également reçu la visite de la délégation dans leurs champs à Payalo.

Ousmane TRAORE



82
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Barrage de Samendéni, l’eau et le poisson ne suffisent pas

Le grand Ouest a enfin eu son premier grand barrage. C'est celui de Samendéni dont l'inauguration a eu lieu ce samedi 30 novembre par le chef de l'Etat...

05/12/2019

Gouvernement/syndicats, reprenez et discutez franchement

C'est une bonne chose de savoir que sur initiative du Premier ministre, le dialogue gouvernement/partenaires sociaux pourrait reprendre avant la fin de...

04/12/2019

Armée française au Burkina, Alpha Barry a dit la vérité

Les Burkinabè veulent qu'on leur dise tout, sauf la vérité. Et pourtant, ils revendiquent la même vérité! C'est incompréhensible et paradoxal ! A la li...

03/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:03:33