Accident de la route : 35 victimes dont 5 morts à Banfora

04/09/2019
00:00

Accident de circulation dans la région des Cascades tôt ce matin du mardi 03 septembre 2019 aux environs de 06h du matin.

Un car de transport en commun de la compagnie de transport Rakieta s'est renversé sur le bas côté de la RN7 à l'entrée de Siniéna, à une dizaine de kilomètres de Banfora. Ce car en partance pour Bouaké avec plus d'une soixantaine de passagers à bord a fait une sortie de route juste à l'entrée du village de Sinièna. Arrivée sur les lieux sous une pluie diluvienne, nous avons trouvé un car complément écrasé. Le bilan fait état de 35 victimes dont 5 morts,5 blessés graves et plus d'une vingtaine de blessés légers.

Des rescapés pointent du doigt l'inattention du conducteur. «En plus il roulerait à grande vitesse, jouait la musique, changeait de morceau de temps en temps avec une main au volant. On peut faire un accident mais pas de la sorte», dit un rescapé.

Selon Fitigui Barro, le conducteur,«nous avons quitté Banfora, arrivés juste au poste de contrôle de Sinièna, comme il y avait la fine pluie, j'ai vu qu'il était important de freiner de loin avant le poste de contrôle. Quand j'ai freiné,les pneus du car ont glissé et on s'est retrouvé de l'autre côté de la voie. C'est la volonté de Dieu, sinon je suis conducteur depuis 2011. Du fait qu'il y a des morts et des blessés, je n'ai pas l'esprit tranquille. Franchement je suis dépassé».

À noter que les soldats du feu sont arrivés tôt sur les lieux et les blessés ont été évacués au Centre hospitalier régional (CHR) de Banfora. Deux corbillards ont évacué les cinq corps sans vie à la morgue du CHR de Banfora.

Besseri Ouattara de retour de Sinèna



18
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les frondeurs du CDP reviennent à la charge

Décidément, les frondeurs (si on peut les appeler ainsi) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ne démordent pas. Après avoir eu gain de cau...

20/09/2019

Police nationale, il y a quelque chose qui ne va pas

Les signes, depuis longtemps et particulièrement ces derniers temps, au sein de la police nationale, montrent qu'au sein de la troupe, il y a des pr...

19/09/2019

On a marché puis on s’est fouetté : maintenant on fait quoi ?

La police a réprimé la marche de l'Unité d'action populaire parce que le gouvernement a estimé qu'elle était illégale car ne remplissant pas les 15 jou...

18/09/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





22:46:03