Jeux africains Maroc 2019 : Les médaillés burkinabè de retour au bercail

04/09/2019
00:00

Les athlètes burkinabè ayant pris part aux 12èmejeux africains au Maroc sont rentrés au pays, mardi 03 septembre 2019, très tôt dans la matinée. Les Etalons juniors couronnés en or, en football, ont été les derniers à regagner le bercail. Joie et satisfaction sont les maîtres mots pour l’ensemble de la délégation du pays des Hommes intègres après les résultats engrangés à ces jeux.

 

La moisson a été plus qu’appréciable pour les athlètes burkinabè à ces 12ème jeux africains au Maroc. Le pays des Hommes intègres se classe parmi les grandes nations sportives du continent en engrangeant 4 médailles d’or, 2 d’argent et 2 de bronze. Une performance qui place notre pays au 14ème rang sur les 54 pays qui y ont pris part. C’est donc une fierté légitime pour le peuple burkinabè et les autorités nationales en premier. Elles qui ont délégué le Secrétaire général (SG) du ministère des Sports et des Loisirs, Zinguim Yabré, accueillir les premiers médaillés arrivés le samedi 31 août 2019 aux environs de 2 heures du matin. «Nous sommes venus traduire à nos athlètes toute la satisfaction des plus hautes autorités de notre pays et des populations pour ces résultats engrangés. Au-delà de ces résultats, nos athlètes ont montré que malgré les difficultés dans notre pays, le Burkina Faso avance et engrange des victoires», dira-t-il. Pour lui, «ces victoires sont des interpellations pour que nous soyons solidaires autour de nos forces de défense et de sécurité pour combattre l’ennemi commun». Dans cette première vague des arrivées, il y avait tous les athlètes médaillés sauf en football dont Fabrice Zaongho, médaillé d’or à ces 12ème jeux africains au Maroc. Jugeant le niveau général en athlétisme, il notera que «le niveau général était assez élevé, parce que pratiquement toutes les meilleures nations africaines sont venues avec leurs meilleurs éléments. Pour aller chercher une médaille, il fallait être dans le top mondial». Parlant de sa performance, il mentionnera, «quand j’ai vu les concurrents, ils ne se battaient pas pour la première place. Donc, j’ai juste fait le nécessaire».

Oscar Barro et son coaching gagnant avec les Etalons juniors

Pour la première fois qu’il prend en main une sélection nationale, Oscar Barro ramène une médaille d’or pour le Burkina Faso. C’est la deuxième plus grande distinction pour notre pays après la CAN Cadet Rwanda 2011, remportée par nos Etalons cadets. Pour le président de la Fédération burkinabè de football, le colonel Sita Sangaré, «quoiqu’on dise, il faut savoir que la relève est en marche dans notre pays. Cela nous tient à cœur. Lorsque vous voyez les athlètes burkinabè à ces jeux africains, vous vous rendez compte qu’à tous les niveaux, les efforts sont faits dans le sens du rajeunissement. Maintenant, à nous de travailler pour que cette victoire en appelle d’autres. Nous croyons à l’expertise locale. Les différents coachs continueront le travail pour que tout le peuple burkinabè soit fier d’eux». Ces performances de nos juniors sont aussi à mettre à l’actif du nouvel encadrement technique. Pour le coach Oscar Barro, «le niveau général de la compétition était très élevé. Nous avons rencontré des équipes de très grande valeur. Nous avons eu un temps de préparation avec la direction technique nationale. Et ce temps nous a permis de mettre en place des stratégies qui ont bien marché». Selon lui, «c’est notre concentration, notre collectif qui a pris le dessus sur les aspects individuels. On a fait comprendre aux joueurs qu’on ne peut avoir de résultats que collectivement. C’est ce sacrifice qui nous a permis d’avoir le résultat final en revenant avec la médaille d’or».

Firmin OUATTARA



57
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Le problème du Burkina, c’est la longévité au pouvoir

On fait semblant de ne pas voir le problème qui se pose au Burkina Faso. Alors qu'il suffit tout simplement de faire un pas en arrière, juste en 2014 p...

13/11/2019

Le problème du Burkina, c’est la longévité au pouvoir

On fait semblant de ne pas voir le problème qui se pose au Burkina Faso. Alors qu'il suffit tout simplement de faire un pas en arrière, juste en 2014 p...

13/11/2019

A quoi servent-elles, toutes ces condamnations hypocrites ?

Ils ont depuis longtemps cette habitude de se précipiter et de répandre dans les médias, à travers des déclarations pour condamner les attaques terrori...

06/11/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





13:42:36