Unité d’action syndicale : Les marches du 16 septembre auront-elles lieu ?

10/09/2019
00:00

« Par la présente, j’ai le regret de ne pas vous délivrer ledit document qui constitue une pièce maîtresse de la légalité de votre action au regard de l’article 4 de la loi 45/60/AN du 25 juillet 1960 relative au droit de grève au Burkina Faso qui prescrit 15 jours francs avant toute action ». C’est la substance de la correspondance du Secrétaire général adjoint du gouvernement et du Conseil des ministres adressée au Secrétaire général de l’Unité d’action syndicale pour justifier le refus de donner une suite favorable aux marches qui sont prévues pour le 16 septembre. À noter que c’est le 2 septembre que l’Unité d’action syndicale avait introduit auprès du président du Faso un préavis de grève sollicitant ainsi un récépissé à cet effet. Les syndicats vont-ils se soumettre à la loi ou vont-ils défier le gouvernement ? Ce qui est sûr, ni le gouvernement ni les syndicats n’ont aucun intérêt dans un bras de fer entre eux.



13
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les frondeurs du CDP reviennent à la charge

Décidément, les frondeurs (si on peut les appeler ainsi) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ne démordent pas. Après avoir eu gain de cau...

20/09/2019

Police nationale, il y a quelque chose qui ne va pas

Les signes, depuis longtemps et particulièrement ces derniers temps, au sein de la police nationale, montrent qu'au sein de la troupe, il y a des pr...

19/09/2019

On a marché puis on s’est fouetté : maintenant on fait quoi ?

La police a réprimé la marche de l'Unité d'action populaire parce que le gouvernement a estimé qu'elle était illégale car ne remplissant pas les 15 jou...

18/09/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





23:14:12