Unité d’action syndicale : Les marches du 16 septembre auront-elles lieu ?

10/09/2019
00:00

« Par la présente, j’ai le regret de ne pas vous délivrer ledit document qui constitue une pièce maîtresse de la légalité de votre action au regard de l’article 4 de la loi 45/60/AN du 25 juillet 1960 relative au droit de grève au Burkina Faso qui prescrit 15 jours francs avant toute action ». C’est la substance de la correspondance du Secrétaire général adjoint du gouvernement et du Conseil des ministres adressée au Secrétaire général de l’Unité d’action syndicale pour justifier le refus de donner une suite favorable aux marches qui sont prévues pour le 16 septembre. À noter que c’est le 2 septembre que l’Unité d’action syndicale avait introduit auprès du président du Faso un préavis de grève sollicitant ainsi un récépissé à cet effet. Les syndicats vont-ils se soumettre à la loi ou vont-ils défier le gouvernement ? Ce qui est sûr, ni le gouvernement ni les syndicats n’ont aucun intérêt dans un bras de fer entre eux.



83
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ces affaires qui n’arrangent pas le président Roch Kaboré

C'est aujourd'hui mercredi 26 février qu'une quarantaine d'organisations syndicales va se réunir à partir de 15 heures pour définir la conduite à tenir f...

26/02/2020

Application de l’IUTS, c’est plutôt une question d’opportunité

L'application de l'Impôt unique sur les traitements et salaires des agents du public va continuer de rythmer le climat social au Faso. Jusqu'à ce que... ...

25/02/2020

Les Bobolais veulent leur hôpital «chinois»

Après le rétablissement de la relation diplomatique, en mai 2018, le Burkina Faso et la République populaire de Chine œuvrent de façon inlassable pour le...

21/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





20:27:00