FILEP 2019 : Quatre jours de réflexion pour tracer les sillons d’une Afrique libre et unie

13/09/2019
00:00

Les défenseurs des droits humains, les organisations des droits des média, des personnalités importantes des média, ont rendez-vous du 25 au 28 septembre 2019 à Ouagadougouà l’occasion de la 8èmeédition du Festival international de la liberté d’expression et de presse. Le comité d’organisation piloté par Boureima Ouédraogo, coordonnateur du Centre national de presse Norbert Zongo, et son équipe ont dévoilé les différentes articulations de cette édition ce jeudi 12 septembre 2019.

Pour la 8èmeédition du FILEP, les acteurs du monde des média et des droits humains vont se pencher sur la problématique «des plumes, des micros et des caméras pour une Afrique libre et unie. Cette édition selon le président de l’AJB, Djezouma Sanogo, connaîtra la participation d’environ 200 participants du Burkina Faso, d’Afrique et d’ailleurs. Cela fait exactement 20 ans que journalistes et défenseurs des droits de l’Homme et de la démocratie ont dans la dynamique de la lutte pour rendre justice à Norbert Zongo et dire non aux crimes et à l’impunité des crimes contre les journalistes initié ce festival. Ainsi, le FILEP est devenu pour les journalistes africains ce que le FESPACO est pour les cinéastes africains. Venant du Burkina Faso, d’Afrique et d’ailleurs, des journalistes, des éditeurs, des photographes et des caricaturistes, les organisations professionnelles, les défenseurs des droits de l’Homme vont pendant quatre jours réfléchir et chercher des solutions aux graves problèmes qui menacent l’unité du continent et de ses peuples. Le thème de cette édition selon le comité d’organisation «des plumes, des micros, et des caméras pour une Afrique libre et unie» est le fruit de larges consultations et concertations de journalistes de plusieurs pays d’Afrique. Cette édition 2019 connaîtra la participation d’environ 200 festivaliers dont plus d’une centaine venant d’une trentaine de pays africains. L’ouverture officielle du festival est prévue pour le 25 septembre 2019 sous le patronage du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé qui sera suivi de la conférence inaugurale. Quatre panels permettront d’animer le festival que sont: les media et l’agenda 2063 de l’Union africaine; la construction de la paix et la sécurité en Afrique; la consolidation de la liberté de presse face aux nouvelles menaces et enfin les médias et l’opinion publique en Afrique. En plus de ces panels, d’autres activités sont prévues dans le cadre de ce festival. Il s’agit de la remise le 27 septembre 2019, au pavillon de la créativité Thomas Sankara du SIAO du prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation et du prix du concours international en photos et caricatures. D’autres activités encore plus alléchantes sont inscrites au programme de ce festival à l’image des visites touristiques, des émissions radio et des plateaux télé, des rencontres professionnelles et des ateliers divers sur la sécurité des journalistes et des média. Et pour une clôture en beauté du festival, un concert live est prévu au CENASA avec Didier Awadi du Sénégal, Smockey du Burkina Faso comme tête d’affiche.

Firmin OUATTARA



69
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Crise foncière, comme s’ils n’en ont plus peur

Tout le monde est unanime, la prochaine crise qui va secouer sérieusement et durablement le Burkina Faso, c'est bien la crise foncière. Malgré la sensi...

05/06/2020

Présidentielle et législatives, l’opposition coince le pouvoir

La présidentielle et les législatives se tiendront à bonne date. Avait déclaré Simon Compaoré, le président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP...

04/06/2020

S’ils ont pleuré, c’est parce qu’ils n’en peuvent plus

A Pama, les populations, majoritairement des femmes, ont marché et pleuré lundi 1erjuin 2020 pour demander le départ des Forces de défense et de sécurit...

03/06/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:58:51