Dépenses publiques : Le budget de la Boucle du Mouhoun au centre d’une communication du CIFOEB

17/09/2019
00:00

Le Centre d’Information, de Formation et d’Études sur le Budget (CIFOEB) a organisé le 12 septembre 2019 à Dédougou, une communication sur le budget citoyen de la région de la Boucle du Mouhoun. Objectif, permettre une amélioration de la transparence et le contrôle citoyen des réalisations de l’Etat par les citoyens au niveau déconcentré.

Le contrôle citoyen des politiques publiques est un droit reconnu tant au niveau national qu’international. Malheureusement, au Burkina Faso nombreux sont les citoyens qui n’ont pas accès aux données budgétaires pour exercer ce droit du fait de la complexité des documents budgétaires aux yeux du profane. C’est dans le but de palier cet déficit d’information afin d’améliorer le suivi et le contrôle citoyen par les populations dans la gestion des ressources allouées à leurs régions, que le Centre d’information, de formation et d’études sur le budget (CIFOEB) organisé un atelier de disséminationdu budget citoyen 2019 de la Boucle du Mouhoun à Dédougou. Il a été question de vulgariser les termes techniques comme la loi de finances, le budget de l’Etat, le déficit budgétaire, de présenter les prévisions et exécutions des dépenses 2019 en comparaison avec celles de 2018 en vue de clarifier les priorités et les choix budgétaires du gouvernement dans ladite région. Cette activité a été réalisée avec l’appui financier du Programme de gouvernance économique et participation citoyenne (PGEPC). La communication a réuni les membres du Comité citoyen du contrôle du budget (CCCB) notamment des élus locaux, des corps syndicaux, des organisations de la société civile en plus d’autres acteurs du développement local et vise une amélioration de la transparence et de la redevabilité budgétaires sur les réalisations de l’Etat dans la Boucle du Mouhoun, au profit des secteurs de l’éducation, de la santé et des infrastructures. Selon Karamoko Ouattara, membre du Conseil d’administration du CIFOEB, il s’agit de faire en sorte que le Comité de contrôle citoyen du budget mis en place par la structure dans la région puisse d’une part mieux formuler ses argumentaires de plaidoyer pour influencer les décisions des gouvernants en faveur des populations et d’autre part, assurer efficacement son rôle de veille et de contrôle citoyen. «Lorsque le citoyen maîtrise les données budgétaires, il pourra mieux exercer son rôle de veille citoyenne des dépenses publiques et demander des comptes aux gouvernants par rapport à leur gestion et les interpeller en cas de manquements constatés dans l’exécution du budget», a-t-il en outre indiqué. L’analyse du budget au niveau de la Boucle du Mouhoun montre une baisse globale de la dotation de l’Etat au titre de l’année 2019 doublée d’une baisse significative des investissements. De 7 381 705 162 FCFA en 2018, la dotation budgétaire est passée à 5 286 794 000 FCFA en 2019 dans la région, soit une variation de moins -28,38%. La part réservée aux investissements est de 318 050 000 FCFA en 2019 contre2 610 420 674F CFA en 2018, soit une réduction de -87,82%. Pour Drissa Ouattara, chargé de programme au CIFOEB par ailleurs communicateur à la présente session,«la baisse globale de la dotation budgétaire dans la Boucle du Mouhoun est dûe à la baisse drastique de l’investissement». L’initiative du CIFOEB a été saluée par les participants. Issa Dianda est membre de la société civile et il a pris part à l’atelier. Pour lui, cette communication vient renforcer ses capacités en matière de veille et de contrôle citoyen du budget.«L’exposé sur le budget citoyen nous permet d’avoir unemaîtrise des données budgétaires pour mieux exercer notre rôle de veille citoyenne des dépenses publiques», a-t-il déclaré.

Ousmane TRAORE



31
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ils ont définitivement tué et enterré Thomas Sankara

Quand on observe de près les manifestations qui sont organisées pour commémorer les dates anniversaires de Thomas Sankara, ancien président du Burkina ...

16/10/2019

Etat-Secteur privé, et pourtant ça bouge !

A écouter les discours prononcés à la cérémonie d'ouverture de la rencontre Etat-secteur privé, rebaptisée Cadre de concertation et de dialogue Etat/Se...

15/10/2019

Blaise Compaoré crée plus de problèmes à son parti

Blaise Compaoré tout simplement n'a pas résolu la crise qui oppose Eddie Komboïgo et la direction du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et...

14/10/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:13:21