Deuxième session parlementaire 2019 : Les élus nationaux examineront le Budget de l’État gestion 2020

27/09/2019
00:00

C’est la rentrée des classes pour les députés. En effet, la deuxième session parlementaire de l’année 2019 est ouverte ce mercredi 25 septembre 2019 sous la présidence d’Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale. L’ouverture de cette session a connu la présence du président du Parlement de la CEDEAO, Moustapha Cissé Lo, et de madame Maïmounatou Ibrahima, 2ème vice-présidente de l’Assemblée nationale du Togo.

Conformément à la Constitution, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé a convoqué suivant l’arrêté N°2019-046/AN/PRES du 23 septembre 2019, la deuxième session ordinaire de l’hémicycle. Cette session est aussi communément appelée session budgétaire. Elle a pour objet principal, l’examen et le vote du Budget de l’État gestion 2020. Les députés vont au cours des 90 jours que durera cette session, travailler sur le budget programme. Sous l’impulsion de son président Alassane Bala Sakandé, les parlementaires burkinabè vont jouer pleinement leur rôle, c’est-à-dire voter la loi, consentir l’impôt et contrôler l’action du gouvernement. Toutefois comme le relève le président Alassane Bala Sakandé, les délibérations porteront sur bien d’autres sujets tels que le projet de loi de finances rectificative de la loi de finances pour l’exécution du Budget de l’État exercice 2019, le projet de loi de règlement exercice 2018 et le projet de loi portant régime juridique des Archives au Burkina Faso. L’intercession, indique Alassane Bala Sakandé, a été marquée par la disparition de deux figures de l’Assemblée nationale, deux grands chefs traditionnels le Naaba Sonré, Dima de Boussouma et le Kupiendiéli, roi du Gulmu. Tout en saluant leur mémoire, au nom de la Représentation nationale, il a traduit ses condoléances. Le président de l’Assemblée nationale n’a pas occulté les motifs de fierté de notre pays, les résultats de nos sportifs aux jeux africains de Rabat. En ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, Alassane Bala Sakandé a salué le travail de nos forces de défense et de sécurité. Pour que leur sacrifice suprême ne soit pas vain, à la suite de l’adoption de la loi de programmation militaire qui a permis d’accroître les crédits aux départements de la Défense et de la Sécurité après la tenue de la session extraordinaire sur la sécurité. Le Parlement dans le cadre de sa mission de contrôle de l’action du gouvernement, projette effectuer une mission d’information sur la gestion des crédits alloués à la lutte contre l’insécurité et sur le système de motivation des hommes sur le terrain. Quant aux déplacés, le président Alassane Bala Sakandé invite les populations à être solidaires avec eux. Et exhorte le ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, à développer des initiatives plus hardies et plus volontaristes dans la gestion de cette urgence humanitaire. Quant aux invités à l’ouverture de cette session, Madame Maïmounatou Ibrahima, deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale du Togo, elle a invité les deux Parlements à poser de nouveaux jalons dans la consolidation de ces liens séculaires. Pour sa part, le président du Parlement de la CEDEAO, Moustapha Cissé Lo, a remercié le gouvernement et l’Assemblée nationale pour la bonne compréhension qu’ils ont affiché dans le traitement du cas de l’honorable Salifou Sawadogo, membre du Parlement communautaire. En effet, les échanges autour de cette question ont été, rappellera-t-il, des occasions inédites d’enrichissement mutuel sur les modalités d’application des textes communautaires concernant les humilités des députés de la CEDEAO. Il s’agissait d’un exercice qui à priori ne fut pas aisé, consistant à sauvegarder les textes communautaires, tout en respectant la souveraineté des États et leurs institutions.

Firmin OUATTARA



20
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ils ont définitivement tué et enterré Thomas Sankara

Quand on observe de près les manifestations qui sont organisées pour commémorer les dates anniversaires de Thomas Sankara, ancien président du Burkina ...

16/10/2019

Etat-Secteur privé, et pourtant ça bouge !

A écouter les discours prononcés à la cérémonie d'ouverture de la rencontre Etat-secteur privé, rebaptisée Cadre de concertation et de dialogue Etat/Se...

15/10/2019

Blaise Compaoré crée plus de problèmes à son parti

Blaise Compaoré tout simplement n'a pas résolu la crise qui oppose Eddie Komboïgo et la direction du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et...

14/10/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





10:46:53