République populaire de Chine : Les 70 ans dont doivent s’inspirer les Burkinabè

01/10/2019
00:00

A l’occasion du 70ème anniversaire de la création de la République populaire de Chine, le jeudi 26 septembre 2019 à Ouagadougou, l’ambassadeur Li Jian, a organisé une réception. Pour magnifier les avancées de son pays en 70 ans et parler de la coopération avec le Burkina Faso.

Riche en couleurs et surtout en enseignement, la commémoration du 70èmeanniversaire de la création de la République populaire de Chine au Burkina Faso a été marquée par une projection rétrospective de la Chine et ponctuée par une allocution. Pour l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian, dans le livre de son histoire, la République populaire de Chine est aujourd’hui à sa 70e page. 70 pages qu’elle a écrites elle-même, pour lesquelles elle s’est battue et par laquelle elle s’identifie pleinement. Et, selon lui, «il est donc impossible de comprendre la Chine d’aujourd’hui sans jeter un regard rétrospectif sur son passé».

En rappel, le 1er octobre 1949, Chairman MAO Zedong a proclamé sur la place de Tiananmen la création de la République populaire de Chine, après un siècle d’humiliation et de colonisation. Mais à cette époque, la Chine n’était qu’un pays très pauvre, avec d’énormes défis tant économique, social qu’infrastructurel à relever. Avec une population de plus de 540 millions d’habitants, le PIB par habitant n’était à l’époque que de 27 dollars selon les statistiques de l’ONU. Malgré la pauvreté, c’est la 1èrefois depuis un siècle que la Chine ne dépendait plus de personne, et que les Chinois ont tenu leur propre bol de riz dans leur main. Cette indépendance vraie et réelle du peuple chinois a montré au monde entier, à tous les peuples opprimés, qu’il est possible de changer le cours de l’histoire en menant un combat acharné.

70 ans de lutte acharnée

En 1978, la politique de réformes et d’ouverture a été lancée par DENG Xiaoping pendant la 3e session plénière du 11e comité central du Parti communiste chinois. Le développement économique du pays était à l’époque placé au centre des priorités de l’État. Les expériences réussies de la Chine pendant ces 7 décennies n’ont pas été des plus aisées et ne se sont pas passées comme une lettre à la poste. C’est une longue marche avec 70 ans de lutte acharnée. «Rien n’était garanti en avance mais nous avions foi que nous pouvions y arriver. Mieux, nous étions convaincus que nous avions le devoir et l’obligation de réaliser nous-mêmes notre développement», a précisé LI Jian, en ajoutant que: «Une Chine puissante est une bonne nouvelle pour l’Afrique».

La Chine et l’Afrique sont respectivement le plus grand pays en voie de développement et le continent qui regroupe le plus grand nombre de pays en voie de développement. Les deux peuples ont subi les mêmes situations très difficiles et partagent aujourd’hui les mêmes aspirations à l’indépendance réelle et au développement. Dans cette dynamique, le soutien mutuel de ces deux peuples est la condition sine-qua-non pour relever les défis communs qui se présentent à eux.

Depuis plus d’un an déjà, les fruits abondants de la coopération bilatérale entre la Chine et le Burkina Faso sont reconnus et salués à travers le monde. La Chine est un partenaire sincère et pragmatique qui se donne toujours les moyens d’honorer ses engagements. Ses portes restent ouvertes à ses amis pour leur partager son expérience. Le souhait de la Chine, c’est que ses progrès puissent davantage enclencher le développement économique et social du Burkina Faso, sans arrière-pensée.

Jules TIENDREBEOGO



17
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ils ont définitivement tué et enterré Thomas Sankara

Quand on observe de près les manifestations qui sont organisées pour commémorer les dates anniversaires de Thomas Sankara, ancien président du Burkina ...

16/10/2019

Etat-Secteur privé, et pourtant ça bouge !

A écouter les discours prononcés à la cérémonie d'ouverture de la rencontre Etat-secteur privé, rebaptisée Cadre de concertation et de dialogue Etat/Se...

15/10/2019

Blaise Compaoré crée plus de problèmes à son parti

Blaise Compaoré tout simplement n'a pas résolu la crise qui oppose Eddie Komboïgo et la direction du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et...

14/10/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





10:21:38