Rentrée des classes à Bobo : Le maire Bourahima Sanou encourage les acteurs

03/10/2019
00:00

Le mardi 1eroctobre est consacré jour de rentrée scolaire aux pays des Hommes intègres. A l’instar des autres villes du Burkina, à Bobo-Dioulasso, la cité des Silures sacrés, cette rentrée a été effective. Hier, mercredi 02 octobre, soit le lendemain de la rentrée scolaire des classes, le bourgmestre de Bobo, Bourahima Sanou a rendu visite aux acteurs du système éducatif à leurs lieux de travail.Voici ci-dessous ce que nous avons pris sur le mur de la mairie de Bobo-Dioulasso à cet effet.

«Le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Monsieur Bourahima Sanou était dans la matinée de ce 2 octobre au Lycée municipal Vinama Tiémounou Djibril et aux écoles Farakan "A” et "B”. Cette visite du maire, à l’occasion de la rentrée des classes, vise à encourager les acteurs du système éducatif dans son ressort territorial. C’est ainsi qu’aux enseignants et aux élèves, il a traduit la reconnaissance du Conseil municipal et leur a souhaité une bonne année scolaire couronnée de succès. À noter que l’un des slogans du maire depuis son arrivée à la tête de la commune est, «zéro classe sans tables-bancs». Il a d’ailleurs mis en œuvre ce slogan en octroyant sur place à Farakan "A” trente tables-bancs à une classe qui n’en avait pas. Toujours à Farakan, le maire a réaffirmé que la clôture de l’école sera réalisée de même que les deux bureaux qu’il a promis. Cet acte du maire a été bien accueilli tant au Lycée Vinama Tiémounou Djibril qu’aux écoles Farakan"A” et "B”».



101
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Crise foncière, comme s’ils n’en ont plus peur

Tout le monde est unanime, la prochaine crise qui va secouer sérieusement et durablement le Burkina Faso, c'est bien la crise foncière. Malgré la sensi...

05/06/2020

Présidentielle et législatives, l’opposition coince le pouvoir

La présidentielle et les législatives se tiendront à bonne date. Avait déclaré Simon Compaoré, le président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP...

04/06/2020

S’ils ont pleuré, c’est parce qu’ils n’en peuvent plus

A Pama, les populations, majoritairement des femmes, ont marché et pleuré lundi 1erjuin 2020 pour demander le départ des Forces de défense et de sécurit...

03/06/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:36:59