Intelligence économique : Faire face à la concurrence internationale

08/10/2019
00:00

Huit années après le colloque de service international sur l’Intelligence économique (IE), la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), soutenue par le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat organise du 07 au 14 octobre 2019 à Ouagadougou, la 1ère édition de la Semaine burkinabè de l’Intelligence économique (SBIE). L’objectif de cette Semaine est de familiariser un public plus large sur le concept d’IE et de susciter sa pratique au sein de l’administration et des entreprises publiques, et faire de l’intelligence un levier de compétitivité au sein des entreprises.

Dans un monde en pleine mutation marqué par la concurrence surtout dans les organisations, seules les entreprises proactives et innovantes s’en tireront de cette compétition internationale qui devient de plus en plus rude. L’intelligence économique (IE) s’avère donc importante pour la survie de ces entreprises. Au Burkina Faso, force est de constater que cette pratique est toujours restée dans un état embryonnaire tant du côté du secteur public que privé. Dans le but de mieux accompagner le secteur privé, de permettre aux acteurs économiques burkinabè de libérer leur sens et leur esprits de créativité et de se positionner sur les marchés réellement porteurs de croissance et d’emplois, la CCI-BF dans sa mandature a formulé dans son plan de mandature 2016-2021 quatre objectifs visant à promouvoir la pratique de l’IE en son sein et au sein des entreprises. C’est dans cette même dynamique que se tient cette Semaine qui constitue une tribune permettant une large diffusion du mode de pensée et d’action qu’est l’IE, porteur d’un nouvel espoir de croissance et de développement des entreprises et des territoires. Considérée comme la maîtrise de l’information et de connaissances aux services des stratégies de développement, la SBIE a également pour objectif de mettre en place un dispositif de veille stratégique sur les décisions des Conseils des ministres des pays membres de l’UEMOA.

La SBIE, c’est aussi bâtir une bonne structure du secteur privé

En plus de la mise en place d’un dispositif de veille sur les appels d’offres de marchés à concurrence et la mise en place d’un dispositif de veille économique au profit des opérateurs économiques, cette Semaine a aussi pour ambition de promouvoir les entreprises, les rendre stratégiquement innovantes, donc plus compétitives et attractives. Placée sous le thème:«Intelligence économique: états des lieux, défis et enjeux pour les entreprises», cette 1ère édition connait la participation d’experts et de participants venus du Niger, du Togo, de la France et du Maroc pour partager leurs expériences et leurs analyses sur les défis, les enjeux et les perspectives de l’IE comme stratégie d’innovations et de compétitivités pour les entreprises. En plus des panels, selon Sékou Oumar DoudouDombia, vice-président en charge des services de la CCI-BF, représentant le président de la CCI-BF, Mahamadi Savadogo, il y aura des communications, des conférences et des masters classes avec une formation intensive qui démarre ce 08 octobre pour 72 heures. Pour Aboubacar Sidiki Traoré, Secrétaire général du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA), représentant le ministre Harouna Kaboré, parrain de la Semaine, la SBIE 2019 contribuera autant à renforcer les compétences des cadres et dirigeants des entreprises. Au-delà de ces entreprises, elle accompagne les organisations, les responsables d’organisations à s’approprier ce qu’est l’IE du point de vue de concept et de celui des outils à utiliser. Quant au président de la CCI-BF par la voix de son représentant, il a invité tous les professionnels de l’IE à s’organiser pour la création d’un Réseau des professionnels de l’IE du Burkina Faso (RPIE) qui aura entre autres, pour vocation de contribuer à la diffusion de l’IE au Burkina, à la formation d’une masse critique d’experts et de praticiens de l’IE et de l’innovation et à la diffusion de la pratique au sein des entreprises et des administrations.

Aïcha TRAORE



10
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ils ont définitivement tué et enterré Thomas Sankara

Quand on observe de près les manifestations qui sont organisées pour commémorer les dates anniversaires de Thomas Sankara, ancien président du Burkina ...

16/10/2019

Etat-Secteur privé, et pourtant ça bouge !

A écouter les discours prononcés à la cérémonie d'ouverture de la rencontre Etat-secteur privé, rebaptisée Cadre de concertation et de dialogue Etat/Se...

15/10/2019

Blaise Compaoré crée plus de problèmes à son parti

Blaise Compaoré tout simplement n'a pas résolu la crise qui oppose Eddie Komboïgo et la direction du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et...

14/10/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:15:01