Recensement général de la population et de l’habitation : Lancement officiel à Ouahigouya dans la région du Nord

09/10/2019
00:00

C’est ce lundi 7 octobre 2019 à 9h 00, dans la salle de rencontres du Conseil régional du Nord qu’a eu lieu la cérémonie de lancement du 5ème RGPH couplé avec RGA (Recensement Générale Agricole) dans la région du Nord. La cérémonie a débuté par le discours d’ouverture du Gouverneur du Nord suivi d’une communication portant sur:«l’information et la sensibilisation sur le 5èmeRecensement général de la population et de l’habitation». Cette communication a été animée par Bakouan André.

Dans son discours, le Gouverneur de la Région du Nord a souhaité la chaleureuse bienvenue aux participants avant de noter que leur présence témoigne de l’intérêt qu’ils accordent au développement de la Région en général et particulièrement au bon déroulement du processus du RGPH dans la région du Nord. «Dans un contexte marqué par les mutations politique, économique et sociale, la maîtrise des indicateurs de développement est une nécessité», a-t-il relevé. Plus efficacement, les indicateurs issus du recensement général de la population constituent le socle de toute politique de développement en faveur de la population. Il se présente comme la clé d’orientation des gouvernants sur la politique d’amélioration des conditions de vie des populations. De même, ces indicateurs sont les plus attendus dans le système de mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). Ces indicateurs qui seront issus du RGPH permettront un meilleur suivi et évaluation des progrès accomplis en matière de développement. C’est pourquoi, le gouvernement burkinabè s’est résolument engagé à réaliser le RGPH en tant que priorité nationale et cinquième du genre au Burkina Faso.

La réussite d’une telle opération requiert l’implication des principaux acteurs au niveau régional; notamment les services déconcentrés de l’Etat, les autorités politiques et administratives, coutumières et religieuses. Pour ce faire, le gouvernement burkinabè a adopté le décret 2018-978/PF/PM/MINEFID/MATD/MDLAC/MENA du 28/10/2018 portant organisation du 5ème RGPH. Ce décret qui consacre la mise en œuvre des organes du 5ème RGPH dont le comité régional de recensement présidé par le Gouverneur de la région. Au niveau de la région, cet acte a été matérialisé par l’arrêter 2019-04 /MATDC/RN-GO/CAP du 20/02/2019. C’est aussi à ce titre que le Gouverneur s’est adressé aux participants.

«Après le lancement officiel du 5ème RGPH présidé par le Premier ministre Christophe Dabiré, aujourd’hui c’est le tour de la Région du Nord d’abriter cette cérémonie de lancement qui est aussi une tribune d’information», a expliqué le Gouverneur. L’objectif recherché par cette rencontre est de fournir des informations et orientations nécessaires pour la mise en place et le fonctionnement des organes de recensement au niveau régional. De façon spécifique, il s’agit premièrement d’informer les acteurs régionaux de la réalisation du 5ème RGPH; deuxièmement de fournir aux responsables des services déconcentrés toutes les informations nécessaires sur le 5ème RGPH; troisièmement s’assurer de la mise en place des organes déconcentrés du 5ème RGPH; quatrièmement de fournir les informations nécessaires au bon fonctionnement des organes au niveau régional; cinquièmement de solliciter l’implication et le soutien de tous les acteurs régionaux pour la réussite du RGPH.

Au regard de l’importance de l’ordre du jour de la rencontre, il a invité les participants «à prêter une oreille attentive à l’atelier d’information et de sensibilisation sur le 5ème RGPH». Pour qu’au sortir de ce travail, les résultats escomptés soient brillamment atteints.

Dans sa communication sur l’information et la sensibilisation sur le 5èmeRGPH, Bakouan André a fait ressortir les objectifs et la méthodologie du RGPH, les grandes étapes du recensement, les exigences et les produits attendus du recensement, le cadre institutionnel, le dispositif technique terrain, le personnel désigné et le personnel à recruter, les avantages technologiques, le calendrier et l’état de mise en œuvre des activités, les perspectives et les défis. Il s’est agi pour lui de fournir toutes les informations indispensables pour le bon déroulement et la réussite de l’opération de recensement. Au sortir de la rencontre, les participants ont positivement apprécié la communication qui leur a permis de savoir le rôle qui est attendu d’eux et jusqu’à où ils doivent s’impliquer dans le processus.



9
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ils ont définitivement tué et enterré Thomas Sankara

Quand on observe de près les manifestations qui sont organisées pour commémorer les dates anniversaires de Thomas Sankara, ancien président du Burkina ...

16/10/2019

Etat-Secteur privé, et pourtant ça bouge !

A écouter les discours prononcés à la cérémonie d'ouverture de la rencontre Etat-secteur privé, rebaptisée Cadre de concertation et de dialogue Etat/Se...

15/10/2019

Blaise Compaoré crée plus de problèmes à son parti

Blaise Compaoré tout simplement n'a pas résolu la crise qui oppose Eddie Komboïgo et la direction du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et...

14/10/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





10:21:21