Mode et beauté africaine : Les ciseaux d’or s’affûtent à Bobo-Dioulasso

11/10/2019
00:00

La finale des compétitions panafricaines des ciseaux d’or d’Afrique aura lieu le vendredi 06 décembre dans la ville de Sya, après la demi-finale du 30 novembre. Ainsi en ont décidé les organisateurs. Ce sera à l’occasion du Salon international de la mode et de la beauté africaine (SIMBA 2019) qui se déroulera concomitamment dans l’enceinte de la maison de la Culture Anselme Titiama Sanon et au Jardin Kaboré, avec des expositions-ventes de produits divers internationaux et made in Burkina. Gisèle Meda, vice-présidente de l’Association Ciseaux d’Or Burkina (ACOB) a organisé ce jeudi 10 octobre 2019 une conférence pour livrer au public des éléments d’information sur ces deux évènements liés.

Prévus pour se tenir du 29 novembre au 08 décembre 2019 à Bobo-Dioulasso, «les compétitions panafricaines des ciseaux d’or d’Afrique et la 9ème édition du salon international de la mode et de la beauté africaine SIMBA 2019», attendent toujours des candidatures d’artisans africains pour y participer et pour louer des stands. Couturiers, coiffeurs, esthéticiens, tisserands et mannequins sont particulièrement concernés par cette importante manifestation des métiers de la mode et de la beauté, sans exclure aucune autre activité voulant s’offrir une visibilité à cette occasion par la location d’un stand. Le coût de la location de ces espaces de 9 mètres carrés est de 50 mille pour les nationaux et 125 mille Frcs pour les participants venus d’ailleurs.

Les inscriptions en vue d’une participation aux ciseaux d’or est donc ouverte et se poursuivra jusqu’à la fin de ce mois (30 octobre). Les candidats des deux sexes peuvent retirer leurs fiches d’inscription à la coordination de l’ACOB à Bobo-Dioulasso, à la Radio LPC ou à Savanne FM. Toutes les modalités des prix en couture, coiffure et esthétique, mannequinat et tissage textile y sont détaillées, pour une inscription personnelle des professionnels à 10 000 FCFA chacun. Le SIMBA qui est à sa neuvième édition, se présente, selon les organisateurs, comme un marché de l’art appliqué, un marché de l’emploi et un salon international de référence pour la beauté et la mode d’origine africaine. Quant au concours d’excellence dénommé Ciseaux d’Or d’Afrique, il vise, selon les textes de l’ACOB (Association Ciseaux d’or Burkina) à créer un cadre de valorisation des métiers qui y sont liés et à la promotion du vêtement africain et ses accessoires, en encourageant l’entreprenariat des jeunes dans ces domaines! Les prix varient entre 300 000 et 500 000 FCFA avec des trophées et des attestations de participation. En plus, et les organisateurs y mettent un accent particulier, des cessions de perfectionnement professionnelles suivront la remise des prix, à l’intention des participants au concours, pour les aider à inclure les critères d’excellence dans leur travail. Avec un accent particulier mis sur la finition des réalisations!

Sibiri SANOU



35
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Le problème du Burkina, c’est la longévité au pouvoir

On fait semblant de ne pas voir le problème qui se pose au Burkina Faso. Alors qu'il suffit tout simplement de faire un pas en arrière, juste en 2014 p...

13/11/2019

A quoi servent-elles, toutes ces condamnations hypocrites ?

Ils ont depuis longtemps cette habitude de se précipiter et de répandre dans les médias, à travers des déclarations pour condamner les attaques terrori...

06/11/2019

N’en pouvant plus, ils tirent à boulets rouges sur Roch et son pouvoir

Le cinquième anniversaire de l'insurrection populaire, et les dernières attaques terroristes, ont donné l'occasion de savoir combien les Burkinabé, dan...

05/11/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:36:00