Finale : Faso Double Dutch et Slam School

18/10/2019
00:00

L’association Cultu-Rama et Word-Média Burkina ont organisé la finale de la 3eédition du concours national inter-établissement de la danse sportive et de la poésie urbaine le samedi 12 octobre 2019 dans la salle de spectacles de l’Institut français de Bobo-Dioulasso.

Ce concours, un concept de «Welcom production», dont l’idée originale est du promoteur Bamba Abdoulaye. Il est placé sous le patronage de Bourahima Fabéré Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso, la présidence de Idrissa Barro, DG de TCV-Transport, et la marraine était Michèle Voudri/Diwara, Directrice de BF1 Bobo. Perturbée par les intempéries de la nature, la cérémonie a débuté avec un retard de plus d’une heure trente minutes par la présentation des membres du jury de chaque groupe. La compétition a débuté par le groupe Double Dutch qui était composé de trois équipes : le Steep game, les Choco girls et les Elites. Elle était organisée en 3 passages. Pour le premier, il s’agissait de faire une figure imposée en une minute pour chacune des équipes. Le deuxième passage, en 4mns, était la vitesse à laquelle les éléments sautaient à la corde et le troisième en 4mns également, c’était le Free Style. En ce qui concerne le Slam, chacun des trois candidats devait prester dans un intervalle de 3mns à 3mns 10s maximum. Trois candidats étaient en compétition dont une fille (Niamba Sévérine) et deux garçons (Ouattara Yacouba et Traoré Issouffou). Chacun avait droit à deux passages. C’était le même principe à la demi-finale, où au deuxième passage, il fallait respecter le thèmeimposé : «Vivre ensemble: culture et sport, facteur d’union et de développement en milieu scolaire». Les trois candidats étaient notés sur les critères suivants: la diction, l’originalité du texte, le texte (contenu), la présence scénique et la note du public. Après la compétition en Double Dutch, place au Slam. Après les deux passages, les membres du jury de chaque discipline se sont retirés pour faire le cumul des points. Aux environs de 20h moins, les jurys sont là. Pour ce qui est du Faso Double Dutch, avec une moyenne de 18,38/20, le groupe Steep Game sort vainqueur. En Slam, c’est Sévérine Niamba dit «Ofra la slameuse», élève en classe de 1ère A qui s’empare de la première place avec une moyenne de 12,67. Dans son texte au choix, elle a rendu hommage aux Forces de Défense et de Sécurité du Burkina. Dépassée par les évènements, elle manquait de mots pour s’exprimer. Elle a promis dans l’avenir, un album. Les prix sont de 150000 FCFA pour les premiers et les deuxièmes et troisièmes reçoivent chacun la somme de 50000FCFA.

Rahinatou KOUDA

Fatoumata DAO, Stagiaires



34
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Gouvernement/agents de santé, que chacun prenne ses responsabilités

Les travailleurs, militants de quatre syndicats des agents de santé sont repartis hier en grève. Pour la énième fois, est-on tenté de dire. Parce que l...

21/11/2019

Et si les Burkinabè en voulaient à la France pour rien !

Une certaine opinion anti-France est en train de se forger au Burkina Faso. Tout simplement parce que des Burkinabè accusent la France de ne rien faire...

20/11/2019

Insécurité, malgré tout le Faso reste débout et avance

Si les terroristes qui attaquent le Faso pour des raisons diverses (à en croire le ministre de la Sécurité) croient qu'ils vont faire fléchir ce peuple...

18/11/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





13:14:06