CDP : Eddie demande d’accueillir les sanctionnés à bras ouverts

18/10/2019
00:00

Ouagadougou a abrité le jeudi 17 octobre 2019, l’Assemblée générale des personnes vivant avec un handicap du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Cette rencontre a été présidée par le président du parti, Eddie Komboïgo.

Fortement mobilisées, les personnes vivant avec un handicap du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont tenu à son siège, leur Assemblée générale (AG). Elle a été présidée par Eddie Komboïgo, président du parti. Pour lui, le CDP est un parti qui veut que les personnes marginalisées soient intégrées. Et c’est au vu de la situation difficile que traverse le parti que cette rencontre a été initiée, afin de partager des informations et donner la vision du parti aux personnes vivant avec un handicap du CDP. Au cours de cette rencontre, le problème des cartes d’identité et la participation des personnes vivant avec un handicap dans les instances du parti ont été posés. Le président du parti a relevé qu’il a déjà donné l’accord au secrétaire chargé des personnes vivant avec un handicap de les appuyer à établir les cartes d’identité burkinabè. «Quant à leur participation aux instances, c’est un appel, et nous allons répondre positivement. Nous allons travailler à élargir le bureau politique national. Nous allons demander à ce qu’ils participent activement. Si le CDP revient au pouvoir, une personne vivant avec un handicap peut être député, maire ou ministre. Ils ont les mêmes capacités et les mêmes forces pour gérer ce pays. Il n’y a pas de raison de les marginaliser», a précisé Eddie Komboïgo. Il a indiqué par ailleurs qu’un congrès extraordinaire sera organisé pour lever toutes les sanctions afin d’aller ensemble à la conquête du pouvoir d’Etat. Dans ce sens, il a demandé aux participants d’accueillir leurs camarades sanctionnés à bras ouverts.

Jules TIENDREBEOGO



31
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Gouvernement/agents de santé, que chacun prenne ses responsabilités

Les travailleurs, militants de quatre syndicats des agents de santé sont repartis hier en grève. Pour la énième fois, est-on tenté de dire. Parce que l...

21/11/2019

Et si les Burkinabè en voulaient à la France pour rien !

Une certaine opinion anti-France est en train de se forger au Burkina Faso. Tout simplement parce que des Burkinabè accusent la France de ne rien faire...

20/11/2019

Insécurité, malgré tout le Faso reste débout et avance

Si les terroristes qui attaquent le Faso pour des raisons diverses (à en croire le ministre de la Sécurité) croient qu'ils vont faire fléchir ce peuple...

18/11/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





13:13:11