Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou : Environ une dizaine de pays attendus

23/10/2019
00:00

Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) a initié une conférence de presse le 21 octobre 2019 à Ouagadougou, pour annoncer la tenue de la 5èmeédition de la Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou (FIMO). Elle a été animée par le Secrétaire général du ministère,Aboubacar Sidiki Traoré.

«Qualité dans la transformation agroalimentaire et exigences du marché international», c’est sous ce thème que se tiendra du 25 octobre au 03 novembre prochains au pavillon Soleil levant du SIAO la 5ème édition de la Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou (FIMO). Organisée tous les deux ans, en année impaire, par le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) à travers son Agence pour la promotion des exportations du Burkina (APEX-Burkina), cette foire a pour objectifs entre autres, de permettre aux pays participants de s’informer des tendances et des évolutions en cours dans le domaine de l’industrie agro-agroalimentaire; d’offrir aux entreprises agro-alimentaires un cadre privilégié d’appropriation de l’expérience des pays concurrents afin d’améliorer la qualité des produits. A travers cette foire, les organisateurs ambitionnent également créer un cadre d’échange d’expériences entre les exposants et promouvoir l’intégration régionale en matière économique et commerciale. En plus de cela, à travers des conférences et des rencontres d’affaires, la FIMO offrira l’occasion de réfléchir sur des problématiques liées au développement et à la promotion des échanges commerciaux entre les pays. Dix jours durant, des exposants burkinabè et d’ailleurs, montreront leurs savoirs-faires, leurs talents dans le but de nouer des contacts d’affaires. Au menu donc de cette édition, une exposition-vente de produits et services, des conférences et ateliers, des rencontres d’affaires, des espaces gastronomiques et une journée Pays à l’honneur. Pour cette année, c’est la République populaire de Chine qui sera à l’honneur. Le choix de ce pays, selon le Secrétaire général du MCIA, Aboubacar Sidiki Traoré,s’explique par le fait que la Chine est un marché important de 1,38 milliard de consommateurs et des importations estimées à 1843,8 milliards de dollars US. En plus de cela, la Chine est le premier fournisseur du pays des Hommes intègres avec environ 13% des importations totales en 2018. De l’avis du SG du MCIA, les entreprises burkinabè gagneraient à regarder, notamment celles qui interviennent dans la transformation des produits identifiés dans la stratégie nationale de promotion des exportations, tels que le sésame, le karité, la mangue, l’anacarde. A noter qu’en plus de la Chine, 14 autres pays sont attendus. Il s’agit notamment du Bénin, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée, du Sénégal, du Pakistan, de Madagascar, de la Namibie, du Togo, de la Tunisie… La cérémonie d’ouverture est placée sous le haut patronage du Premier ministre, Christophe Joseph Dabiré, et sous le parrainage du président de la Chambre de Commerce, Mahamadi Savadogo.

Aïcha TRAORE



28
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Gouvernement/agents de santé, que chacun prenne ses responsabilités

Les travailleurs, militants de quatre syndicats des agents de santé sont repartis hier en grève. Pour la énième fois, est-on tenté de dire. Parce que l...

21/11/2019

Et si les Burkinabè en voulaient à la France pour rien !

Une certaine opinion anti-France est en train de se forger au Burkina Faso. Tout simplement parce que des Burkinabè accusent la France de ne rien faire...

20/11/2019

Insécurité, malgré tout le Faso reste débout et avance

Si les terroristes qui attaquent le Faso pour des raisons diverses (à en croire le ministre de la Sécurité) croient qu'ils vont faire fléchir ce peuple...

18/11/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





13:14:35