Insécurité : Jeudi noir à Sanaba

04/11/2019
00:00

Jeudi 31 octobre 2019, la province des Banwa a essuyé sa première attaque terroriste. Et c’est le commissariat de police de Sanaba qui a été la cible. Malheureusement, le bilan non encore officiel fait état d’une victime. Il s’agit du commissaire Souleymane Zabré. Les terroristes ont emporté des motos et incendié le commissariat avant de s’enfuir.

Selon nos sources, c’est une dizaine d’assaillants à motos qui a fait irruption ce jeudi soir dans les locaux du commissariat de police de Sanaba. Après leur sale besogne, ces individus ont pris la poudre d’escampette. D’aucuns pensent qu’ils se seraient repliés vers la commune de Bourasso. Sanaba est le chef-lieu d’une commune rurale située à 40 kms de Nouna, 43 kms de Dédougou et à 45 kms de Solenzo, chef-lieu de la province des Banwa de laquelle la localité relève. Il y a de cela plusieurs mois, le contexte sécuritaire s'est dégradé dans la zone, précisément dans le Nord-est de la Kossi, une province en proie aux multiples agressions terroristes ayant occasionné la fermeture de 36 écoles. La menace est permanente et le quotidien des habitants est fait de rumeurs, de suspicions, de supputations. La psychose s’est généralisée jusque dans les localités voisines et Sanaba, de par sa proximité avec les dernières communes de la Kossi telles que Bourasso et Nouna, était loin d'être à l'abri de la menace terroriste.

Les esprits étaient sur le marché hebdomadaire

Le jeudi 31 octobre 2019, correspond à la veille du marché hebdomadaire de Sanaba, l'un des marchés le plus fréquentés de la localité. Déjà dans la soirée, les marchands des villages environnants et des communes voisines affluent dans l'espoir de faire de bonnes affaires vendredi, jour du marché. Les esprits étaient déjà à ce grand rendez-vous hebdomadaire. Rien ne présageait un détournement de la situation. C'est profitant de cette ambiance, que les assaillants se sont infiltrés autour de 19 heures dans la ville sur des motos. Ils se sont dirigés vers le poste de police. Les ordres de la sentinelle n'ont pas permis de les stopper. Au même moment, le commissaire Souleymane Zabré était sur le point de regagner son domicile, après une visite rendue à ses hommes, une habitude pour lui de galvaniser la troupe. Les assaillants ouvrent aussitôt le feu et le commissaire est atteint par les premières balles. Les policiers ripostent et réussissent à repousser l’attaque, mais pas pour longtemps. C'est ainsi que les assaillants ont réussi à incendier le commissariat et à emporter des motos avant de se fondre dans la nature. Dès lors, on assiste à une véritable débandade dans la ville. Les habitants obligés de se terrer chez eux. Le lendemain de l'attaque, plus de marché. Pris de panique, certains habitants ont commencé à quitter la localité en direction de Solenzo, Nouna ou encore Dédougou. L'avancée déferlante de l'hydre terroriste dans la région de la Boucle du Mouhoun inquiète plus d’un. De Toéni à Lanfiéra dans leSourou, en passant par Barani dans la Kossi et désormais Sanaba dans les Banwa, la menace terroriste s’intensifie au jour le jour. Chaque jour, des écoles se ferment. L’administration non plus n’est pas en reste. Et si rien n’est fait, l'irréparable pourrait se produire.

O. TRAORE & M. KEBRE
Correspondants

19
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Gouvernement/agents de santé, que chacun prenne ses responsabilités

Les travailleurs, militants de quatre syndicats des agents de santé sont repartis hier en grève. Pour la énième fois, est-on tenté de dire. Parce que l...

21/11/2019

Et si les Burkinabè en voulaient à la France pour rien !

Une certaine opinion anti-France est en train de se forger au Burkina Faso. Tout simplement parce que des Burkinabè accusent la France de ne rien faire...

20/11/2019

Insécurité, malgré tout le Faso reste débout et avance

Si les terroristes qui attaquent le Faso pour des raisons diverses (à en croire le ministre de la Sécurité) croient qu'ils vont faire fléchir ce peuple...

18/11/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





13:14:54