Technique de production du mil au Burkina Faso : La Chine renforce le capital de 100 agents et producteurs

05/11/2019
00:00

Des experts de la République populaire de Chine ont renforcé les capacités de 100 agents et producteurs burkinabè sur les techniques de productions du mil. La clôture des sessions de formations a eu lieu à Ouagadougou le mercredi 30 octobre 2019 sous la présidence du Chargé d’Affaires de l’ambassade de la République populaire de Chine, Xu Fei.

L’économie du Burkina Faso repose sur le secteur rural qui emploie 86% environ de la population et fournit 40% du PIB provenant des activités agricoles. C’est donc dire que l’agriculture occupe une place importante dans l’économie nationale. C’est pourquoi, dans la stratégie de développement rural, le gouvernement a réaffirmé sa volonté de moderniser l’agriculture afin d’accroître, de diversifier et d’intensifier les productions agricoles, pastorales et forestières. En rappel, à la faveur de la reprise des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine, des domaines ont été identifiés dans le secteur agricole pour faire l’objet d’assistance technique ou financière. C’est dans le cadre de cette coopération que la Chine a consenti d’entreprendre le «Projet d’assistance technique pour la démonstration du mil au Burkina Faso». Ce projet à long terme va contribuer à améliorer sensiblement les rendements du mil au Burkina Faso. Pour la présente campagne agricole 2019-2020, trois régions à savoir celles des Hauts-Bassins, du Centre-Est et du Centre-Sud ont été retenues pour la mise en place et la conduite des démonstrations. C’est dans ce contexte que s’inscrivent les sessions de formations qui présentent deux phases de 100 acteurs composés d’agents et de producteurs des 13 régions du pays dans deux centres à savoir le Centre et les Hauts-Bassins.

Des agents et producteurs formés sur les techniques chinoises

Il faut noter que les sessions de formations se sont déroulées dans deux centres. Il s’est des centres de la région du Centre du 12 août au 1er septembre 2019 et des Hauts-Bassins du 3 au 23 septembre 2019. Dans ces centres, la formation s’est exécutée en deux phases dont une théorique en salle et la pratique sur le terrain. C’est pendant deux mois que les experts chinois agricoles ont enseigné et transféré tout leur savoir aux participants. L’objectif global est de former des agents et producteurs des 13 régions sur les techniques de production du mil. Les thèmes qui ont été développés sont entre autres, la théorie générale de la sélection du mil, l’utilisation des avantages hybrides du mil, la technique de reproduction du mil, l’introduction de variété et la sélection du mil, la gestion des champs de mil Perlé et production de semence I. La clôture de ses sessions de formation s’est tenue à Ouagadougou sous la présidence du Chargé d’Affaires de l’ambassade de la République populaire de Chine, Xu Fei et en présence du Directeur général des productions végétales, Pascal Soubeïga. Elle a été marquée par les remises de certificats aux participants et aussi les remises de prix aux excellents. Pour le Chargé d’Affaires, Xu Fei, représentant l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, la Chine est dans une dynamique d’aide utile en apprenant à ses amis Burkinabè à «pêcher» afin de garantir une sécurité alimentaire au Burkina Faso. Pour une réussite totale, Xu Fei a invité tous les participants à partager à leur tour les connaissances qu’ils ont acquises afin de mieux augmenter la production céréalière du Burkina Faso. Le Directeur général des productions végétales, Pascal Soubeïga a exprimé toute sa gratitude à la République populaire de Chine et souhaite que ces sessions de formation s’étendent sur d’autres thématiques.

Jules TIENDREBEOGO



11
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Le problème du Burkina, c’est la longévité au pouvoir

On fait semblant de ne pas voir le problème qui se pose au Burkina Faso. Alors qu'il suffit tout simplement de faire un pas en arrière, juste en 2014 p...

13/11/2019

A quoi servent-elles, toutes ces condamnations hypocrites ?

Ils ont depuis longtemps cette habitude de se précipiter et de répandre dans les médias, à travers des déclarations pour condamner les attaques terrori...

06/11/2019

N’en pouvant plus, ils tirent à boulets rouges sur Roch et son pouvoir

Le cinquième anniversaire de l'insurrection populaire, et les dernières attaques terroristes, ont donné l'occasion de savoir combien les Burkinabé, dan...

05/11/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:36:49