Centre communal de dialyse de Bobo-Dioulasso : Plus de 50 millions de F CFA récoltés à Lyon

13/11/2019
00:00

Après Ouagadougou l’année dernière, l’association AURAF-Transplant pour la construction du premier centre de dialyse communal dans la ville de Bobo-Dioulasso a organisé un spectacle à Lyon en France ce 2 novembre, avec pour objectif de donner un coup de pouce final à la construction du centre.Après Ouagadougou l’année dernière, l’association AURAF-Transplant pour la construction du premier centre de dialyse communal dans la ville de Bobo-Dioulasso a organisé un spectacle à Lyon en France ce 2 novembre, avec pour objectif de donner un coup de pouce final à la construction du centre. Placé sous le parrainage de l’international burkinabè Bertrand Traoré, le concert, assuré par les artistes Jakhasa et Daizy Bofola et qui a connu la participation des autorités de la ville de Bobo-Dioulasso dont le maire Bourahima Sanou et des Hauts-Bassins dont le gouverneur de la région, Antoine Atiou, a atteint ses objectifs selon le Dr Roland Kintega, président et fondateur de l’Association. «Nous avons pu récolter plus de 50 millions de F CFA au cours de la soirée. Nous sommes donc satisfaits », a-t-il dit, tout joyeux.

«Nous allons enfin pouvoir construire le centre de dialyse communal de Bobo-Dioulasso», a poussé comme un ouf de soulagement le Dr Kintega Roland après la soirée du 2 novembre. Une soirée qui a permis à son association de récolter plus de 50 millions de F CFA dont les principaux donateurs sont la commune de Bobo-Dioulasso à travers son maire et le parrain Bertrand Traoré. En plus d’eux, les participants au concert ont chacun, mis la main à la poche pour soutenir l’association AURAF-Transplant.

Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso a confié qu’en plus de sa contribution financière, il a mis à la disposition de l’Association deux villas qui vont lui servir d’espace pour la construction du centre.

Quant au gouverneur de la région des Hauts-Bassins, tout en félicitant les responsables de l’Association à savoir le Dr Kintega Roland et le Dr Pascal Sanou, il a montré la disponibilité de l’Etat à les accompagner dans ce combat noble. Mieux, il a fait savoir qu’il fera un plaidoyer à l’Assemblée nationale et auprès du gouvernement pour que la cause de l’Association soit entendue pour le bonheur des populations.

Le parrain représenté par son frère David Traoré, s’est dit heureux de participer à la cérémonie et à apporter sa contribution à la construction du centre. Tout en souhaitant bon vent à l’Association, il a montré la disponibilité du parrain à l’accompagner dans la réalisation du projet.

L’homme le plus heureux de la soirée était sans doute le Dr Kintega qui a confié que leur objectif de rendre le centre enfin fonctionnel en mars 2020 est atteint avec le soutien obtenu. Il a salué le pragmatisme du maire pour sa forte implication dans le projet, remercié le parrain Bertrand Traoré pour son soutien combien important avant de traduire sa reconnaissance au ministre de la Santé et au président de l’Assemblée nationale qui ont promis de leur venir en aide sans oublier les infirmières qui ont pris à bras le corps le projet. «Ce que nous avons eu ce soir va nous permettre de démarrer le projet. Nous avons déjà contacté la société Azi Concept dirigée par Adama Zida, qui a décidé de commencer l’installation du traitement d’eau à partir du mois de décembre. Je suis très satisfait parce qu’après de longues années, nous allons enfin voir le bout du tunnel, a conclu tout joyeux le Dr Kintega.

30
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

100 ans du Burkina, que du chemin parcouru !

« Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l'État-nation ». C'est sous ce th...

10/12/2019

Qu’avons-nous fait, réellement, pour mériter ces médailles ?

La Nation a été reconnaissante à l'endroit de certains de ses fils et filles. Officiellement, ils ont été décorés au palais présidentiel, devant le che...

09/12/2019

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:22:01