Conseil municipal de Diébougou : Le budget primitif adopté à 540 072 443 FCFA

19/11/2019
00:00

Ouverte le 12 Novembre dernier, la troisième session ordinaire du conseil municipal de Diébougoua a pris fin le jeudi 14 Novembre 2019. Les plénières se sont déroulées dans la salle de conférence de l’ONG ASUDEC et le reste des travaux, dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville de Diébougou.

 

Cette session ordinaire du conseil municipal de Diébougou avait pour plat de résistance, l’examen et adoption des PV des sessions passées, l’examen et adoption du budget primitif exercice 2020, de celui de l’officine pharmaceutique, des COGES et du Plan annuel d’investissement (PAI).

Le budget primitif a été adopté à la somme globale de 540072443 FCFA.

Pour les principaux investissements prévus au titre de l’année 2020, selon le maire Alphonse Somda,«nous avons mis l’accent sur les infrastructures à construire. Nous allons construire donc au CSPS de Bagane une maternité, un dépôt pharmaceutique et des latrines. Nous construirons également dans la cour de la mairie un bâtiment qui va comporter au ré-de-chaussé, 05 bureaux dont celui du maire. A l’étage, nous allons mettre une salle de réunion d’environs 200 places. La mairie de Diébougou a été construite au moment où il y avait 15 conseillers. Aujourd’hui, nous sommes 73 conseillers. Il faut voir comment les conseillers se bousculent pour avoir la place. A la fin de ce projet, nous aurons une salle bien équipée pour non seulement les sessions, mais aussi pour d’autres activités de la commune».

S’agissant d’éventuelles infrastructures en souffrances, le maire répond: «en souffrance non. Des appels d’offres ont été lancés, on attend la publication des résultats. Il y’a également des travaux en cours que nous allons bientôt achever, notamment le système multi village de Bapla I qui a été réalisé avec le concours de la coopération décentralisée. Nous avons fini les bornes fontaines, il y a une semaine le château a été installé, il reste à plonger la pompe et commencer les essaies». Sur la question des voiries, «nous en avons longuement débattu. Nous nous sommes engagés sur un terrain assez difficile, très couteux, mais on a fait une première phase de voiries qui nous a conduits vers l’ouverture d’une trentaine de km de voiries. Nous sommes dans une phase, s’elle s’achève, on va faire autour de 42 km. Pour le moment, la réalisation de caniveaux n’est prévue dans les investissements. Mais, ça fait partie de ce que nous avons prévus en étude. Très bientôt, nous allons demander au service domanial de faire des levés sur certaines grandes artères pour que nous puissions constituer un dossier comme on a l’habitude de le faire, afin d’aller à la recherche de financement pour l’assainissement pluvial».

BBZ



24
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

100 ans du Burkina, que du chemin parcouru !

« Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l'État-nation ». C'est sous ce th...

10/12/2019

Qu’avons-nous fait, réellement, pour mériter ces médailles ?

La Nation a été reconnaissante à l'endroit de certains de ses fils et filles. Officiellement, ils ont été décorés au palais présidentiel, devant le che...

09/12/2019

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:23:39