Salon national de l’emploi : La Jeunesse bobolaise en pôle position pour le travail

22/11/2019
00:00

Placée sous le haut patronage du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, la cérémonie d’ouverture du Salon national de l’emploi a eu lieu ce jeudi 21 novembre à Bobo-Dioulasso. Le siège de la SNC (Semaine nationale de la culture) sert de cadre à cette importante manifestation qui se tiendra également à Ouagadougou du 25 au 27 novembre. Selon les organisateurs (ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entreprenariat des Jeunes), l’objectif général du Salon est de contribuer à renforcer l’employabilité de 25500 jeunes demandeurs d’emploi par la mise en relation des acteurs du marché du travail.

 

«Les demandeurs d’emplois et les potentiels employeurs que sont les entreprises privées, les services publics d’emploi et les structures d’accompagnement à l’insertion professionnelle» sont particulièrement concernés par ce salon. Huit activités phares sont au programme, allant des «Echanges entre les différents acteurs du marché de l’emploi» à «la prospection des postes d’emplois et de stages auprès des entreprises et de l’administration publique», en passant par «l’Etablissement de carte de demandeurs d’emplois».

La cérémonie officielle de lancement de ces activités a été ponctuée par l’intervention du Premier ministre Christophe Marie-Joseph Dabiré, celle du maire de la Commune de Bobo-Dioulasso et celle du parain de la cérémonie. Tous représentés par leurs plus proches représentants protocolaires ou locaux. Ce fut ensuite la visite des stands et des échanges avec la presse. Le Salon qui rassemble toutes les composantes « jeunesses» burkinabé autour des autorités sous de la problématique de l’emploi se situe dans le contexte d’un financement obtenu par le Gouvernement du Burkina Faso auprès de l’Association Internationale pour le Développement des Compétences (PEJCD). Organisme du groupe de la Banque Mondiale qui vise globalement à «favoriser l’accès à des emplois et l’acquisition de compétences professionnelles par des jeunes hommes et femmes, de 16 à 35 ans, peu ou pas scolarisés, en vue de leur ouvrir des opportunités d’insertion durable dans le marché du travail». Ce projet se décline sous trois axes: travaux à haute intensité de main d’œuvre, développement des compétences des jeunes et appui institutionnel et gestion du projet.

Pour le maire de la commune de Bobo, le thème du salon est plus que justifié: «employabilité des jeunes au Burkina-Faso: la contribution du secteur privé à la promotion d’emplois décents et durables et la mise en place d’un dispositif de formation à la demande des entreprises». 13% des jeunes vivant en milieu urbain sont au chômage contre une moyenne nationale de 2,2%. En 2017, sur 11723 postes d’emploi mis en compétition par la fonction publique, il y’avait 920383 candidatures. Pour 1000 diplômés sortants de l’enseignement supérieur, seulement un quart (25%) sont absorbés par le marché de l’emploi. L’allocution du parrain de la cérémonie (Patronat burkinabé) va dans le même sens: «cette initiative vient à point nommé du moment où la question du chômage et du sous-emploi des jeunes se pose avec beaucoup plus d’acuité au Burkina Faso». C’est pourquoi, en déclarant ouvert le salon par la voix du Gouverneur de la région des Hauts-Bassins, le Premier ministre burkinabé a résumé la situation en ces termes sur la base des chiffres de l’Institut national de la statistique et de la démographie: «La problématique de l’emploi, particulièrement celle des jeunes, est devenue au fil du temps une préoccupation majeure susceptible de saper les efforts de développement de notre pays frappé par une crise sécuritaire sans précédent»

Sibiri SANOU



19
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

100 ans du Burkina, que du chemin parcouru !

« Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l'État-nation ». C'est sous ce th...

10/12/2019

Qu’avons-nous fait, réellement, pour mériter ces médailles ?

La Nation a été reconnaissante à l'endroit de certains de ses fils et filles. Officiellement, ils ont été décorés au palais présidentiel, devant le che...

09/12/2019

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:20:41