Industrie burkinabè : Le renouveau enclenché à Bobo-Dioulasso

25/11/2019
00:00

Le Burkina Faso a mal à son industrie, et son développement est en panne. Aussi, Citoyen du renouveau, organisation de la société civile, a décidé de s’y pencher. C’est ainsi qu’il a organisé le forum régional sur le renouveau industriel à Bobo-Dioulasso, samedi 23 novembre 2019.

 

«Quelle stratégie opérationnelle pour l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique industrielle pour un développement endogène du Burkina Faso: état des lieux des politiques et stratégies d’industrialisation, et quels types d’actions pour un renouveau industriel du Burkina Faso?». C’est sur cette problématique que Citoyen du renouveau a invité plusieurs acteurs du domaine à réfléchir. Cette rencontre dénommée Labo citoyen, a pour objectif principal d’identifier les pistes et moyens d’industrialisation endogène du Burkina Faso, en lien avec le renouveau économique souhaité. Cela, à travers 4 panels. Le premier sur «l’état des lieux des politiques et stratégies d’industrialisation du Burkina Faso de l’indépendance à nos jours: acquis et défis actuels», animé par Sylvanus Traoré, le Directeur général du Développement industriel. Le second, animé par Fousséni Koné, Directeur régional de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins, porte sur les «perspectives sur le renouveau industriel du Burkina Faso». Le troisième porte sur «quelles approches et actions, pour un renouveau industriel dans une optique de développement endogène du Burkina Faso, tout en tenant compte de la perspective régionale?». Il a été animé par le Pr Mamadou Diarra, agrégé des facultés des sciences économiques, spécialiste en politique économique. Le quatrième a trait à: «Quel type, rôle et place du secteur privé dans la mise en œuvre d’une politique économique pour un développement endogène du Burkina Faso?». Il est animé par Lassina Ki, Directeur général de la Maison de l’entreprise du Burkina et modérateur de ce 1er Labo citoyen.

Le constat est que les indicateurs socio-économiques du pays des hommes intègres présentent une situation difficile. En effet, «en 2014, année de l’insurrection, sur les 70% de la population burkinabè qui vivent en milieu rural, 47,5% d’entre eux vivent sous le seuil national de pauvreté. Sur le plan national, sur la même période, ce sont plus de 40,1% de personnes qui vivent avec moins de 150000 FCFA par an», révèle le MCIA Harouna Kaboré. Le constat est aussi que depuis les indépendances, les Etats africains ont expérimenté plus d’une dizaine de modèles de développement, tous venus de l’extérieur. Mais, tous ont échoué.

Les acteurs sont unanimes que le développement ne peut s’imposer de l’extérieur, sans référence à des valeurs et des réalités locales. Pour se développer, chaque pays doit s’appuyer sur ses propres forces. Il doit définir lui-même ce qu’il entend par développement, en fonction de ses propres valeurs, de sa propre identité. Pour appuyer cela, le ministre du Commerce, de l’Industrie et l’Artisanat (MCIA), Harouna Kaboré, a cité l’exemple de la Révolution sous le capitaine Thomas Sankara. Celui-ci avait fait du «consommons ce que nous produisons», son cheval de bataille. Et galvanisé le peuple à avoir confiance en lui-même, en ses capacités à bâtir son développement. C’est dans la même veine qu’il avait fait du port du Faso dan fani une fierté nationale.

En rappel, ce 1er Labo citoyen est la résultante d’une recommandation du 1er symposium tenu le 1er octobre 2019 à Ouagadougou par Citoyen du renouveau sur le thème: «Elaboration d’une politique économique pour un développement endogène du Burkina Faso: choix et appropriation des objectifs finaux, intermédiaires et opérationnels et des instruments pour une implémentation à même de créer une croissance inclusive et des emplois durables dans le contexte sécuritaire difficile et d’une cohésion sociale mise à rude épreuve».

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr



17
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

100 ans du Burkina, que du chemin parcouru !

« Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l'État-nation ». C'est sous ce th...

10/12/2019

Qu’avons-nous fait, réellement, pour mériter ces médailles ?

La Nation a été reconnaissante à l'endroit de certains de ses fils et filles. Officiellement, ils ont été décorés au palais présidentiel, devant le che...

09/12/2019

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:23:56