Arrondissement n°7 de Bobo : Mobilisé pour soutenir le président Roch

25/11/2019
00:00

Samedi 23 novembre 2019, Herman Sirima, maire de l’arrondissement n°7 de Bobo-Dioulasso et sa population ont échangé autour de la gouvernance du président du Faso. La population s’est engagée aux côtés de son maire pour accompagner le programme du président du Faso. Cette rencontre entre la population et son maire a été une aubaine pour donner la même information à tous sur la gestion du passif foncier dans l’arrondissement n°7.

 

Herman Sirima est sûr que le dialogue et le franc-parler entre lui et ses administrés sont indispensables pour une cohésion locale. Réunis dans la zone non-lotie du quartier Belle-ville, les points abordés au cours de cette assemblée entre la population et le maire sont entre autres, le programme présidentiel et la question de parcelles d’habitation. Dans ce contexte de lutte contre le terrorisme, les forces de défense et de sécurité (FDS) et le président du Faso ont besoin du soutien du peuple. C’est donc ce message de soutien qu’Herman Sirima et ses administrés ont véhiculé au cours de cette rencontre. Les différentes attaques selon le maire, ne facilitent pas la réalisation du programme présidentiel. C’est pourquoi, il a réaffirmé l’importance d’une mobilisation derrière le président du Faso, afin qu’il puisse réaliser son programme pour le bonheur des populations.

Célestin Boyo Koussoubé, président du Conseil régional des Hauts-Bassins était présent à la rencontre, pour soutenir cette initiative du maire de l’arrondissement n°7. La grande mobilisation de la population (3000 à 4000 personnes selon les organisateurs), rassure monsieur Koussoubé de ce que le message du maire a été compris par ses administrés. C’est pourquoi, il a félicité le maire de cette vision, qui est essentielle pour une réussite collective.

 

Le deuxième point important abordé au cours de cette assemblée, est celui du passif foncier. Les résidents de la zone non-lotie, sortis nombreux à cette occasion, en ont profité pour s’informer sur leur sort pour ce qui concerne les parcelles d’habitations. Sans détour, le maire leur a donnés les informations dont il dispose. De prime à bord, l’assurance est faite par le maire, quant à la disponibilité de l’espace pour satisfaire les populations concernées. «Je rappelle que nous avons de l’espace pour recenser 3000 à 4000 parcelles pour satisfaire les résidents recensés», précise le maire. Il a aussi informé l’assemblée, de l’autorisation spéciale de lotissement accordée à l’arrondissement n°7 malgré la mesure de suspension. Mais le maire a précisé qu’il y a une démarche en cours, afin de pouvoir dédommager les propriétaires terriens. Yacouba Ouattara, président du panel, porte-parole des populations, a salué cette précision faite par le maire. «Aujourd’hui, nous allons bien dormir, le fait de savoir que nous aurons gain de cause par rapport à cette préoccupation de logement. Depuis 2010, nous avons été recensés. Mais on attendait toujours. La précision donnée par notre maire nous rassure tous», confie-t-il.

Karidia KONE/ stagiaire



18
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

100 ans du Burkina, que du chemin parcouru !

« Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l'État-nation ». C'est sous ce th...

10/12/2019

Qu’avons-nous fait, réellement, pour mériter ces médailles ?

La Nation a été reconnaissante à l'endroit de certains de ses fils et filles. Officiellement, ils ont été décorés au palais présidentiel, devant le che...

09/12/2019

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:21:50