Formation des femmes en transformation des produits locaux : L’association Wend-manegda renforce les capacités de ses membres

25/11/2019
00:00

Regroupant une trentaine de membres essentiellement des femmes, l’association Wend-manegda à initié une session de formation au profit de ses membres. Prévu pour trois jours, l’ouverture de cet atelier a été présidée par Edwige Sankara, directrice générale de la famille et du genre, représentant la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la famille et de l’Action humanitaire, ce jeudi 21 novembre 2019.

 

L’association Wend-manegda fait du renforcement des capacités de ses membres, sa priorité. En effet, elle a bénéficié depuis le 25 septembre 2019 d’un appui financier de Crédit du Sud de Fraternité Saint Paul pour le développement, une ONG belge, pour la mise en œuvre de son «projet d’une unité de transformation et de commercialisation des produits locaux».Ainsi, pour la réussite de ce projet, l’association a décidé de renforcer les capacités d’une trentaine de femmes membres en techniques de transformation des produits locaux et en gestion des unités économiques. Organisation œuvrant pour soutenir les personnes vulnérables, cette formation pourrait aider les bénéficiaires à pouvoir mener des activités génératrices de revenus. Prévue pour trois jours, cette formation sera axée sur quatre points essentiels à savoir, la transformation du maïs en farine, des fruits et des légumes et des graines de néné en soumbala. Le dernier volet de cette formation portesur la gestion des unités économiques. Selon le représentant de l’ONG belge Fraternité Saint Paul, Crédit du Sud, monsieur Rabo, le projet de l’association Wend-manegda les a séduits. C’est un beau projet, profitable à beaucoup de femmes. Aussi, il a invitél’association à bien gérer les ressources à leur disposition. Il affirmera que l’appui à ce projet de l’association Wend-manegda est sous forme de crédit remboursable. Et ce fonds permettra de financer d’autres projets. La représentante de la ministre de la Femme, de l’Action sociale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Edwige Sankara, salue cette initiative. Pour elle, l’association Wend-manegda n’a pas attendu les moyens de l’Etat, elle est allée chercher ses propres moyens avec ses partenaires. La directrice générale de la famille et du genre a aussi signifié à l’association qu’il y’a des spécialistes mis à la disposition du ministère par la Banque africaine de développement qui pourront leur apporter gratuitement l’expertise dans plusieurs domaines. Il leur suffit simplement d’en faire la demande.

Firmin OUATTARA



18
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

100 ans du Burkina, que du chemin parcouru !

« Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l'État-nation ». C'est sous ce th...

10/12/2019

Qu’avons-nous fait, réellement, pour mériter ces médailles ?

La Nation a été reconnaissante à l'endroit de certains de ses fils et filles. Officiellement, ils ont été décorés au palais présidentiel, devant le che...

09/12/2019

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:24:02