Salon national de l’emploi : Un rendez-vous entre employeurs et demandeurs d'emplois

26/11/2019
00:00

Du 25 au 27 novembre 2019 se tient à Ouagadougou la 1ère édition du Salon national de l’emploi. Placé sous le patronage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ce Salon constitue un cadre d’échanges entre les demandeurs d’emplois, les recruteurs, les employeurs et les services publics d’emplois en vue de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes au Burkina Faso.

La problématique de l’emploi au Burkina Faso, particulèrement celle des jeunes, est devenue au fil du temps une préoccupation majeure susceptible de saper les efforts de développement du pays frapé par une crise sécuritaire sans précédent. Selon les statistiques, environ 150000 nouveaux demandeurs d’emplois arrivent chaque année sur le marché du travail burkinabè. En plus de cela, les chiffres de l’Institut national de la statistuique et de la démographie (INSD) à travers ses enquêtes de 2015 et de 2018, ont révélé que le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) est passé de 1,9% à 4,7%. Aussi, pour 11723 postes d’emplois mis en compétition en 2017 par la Fonction publique, il y avait 920383 candidatures. Tandis que le secteur formel privé et public ne contribue à absorber que 6,4% des actifs du pays. Cette situation est d’autant plus préoccupante dans les grands centres urbains. Afin d’apporter une réponse à cette problématique d'employabilité des jeunes, le ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entreprenariat des jeunes (MJPEJ), à travers le Projet emploi des jeunes et de développement des compétences (PEJDC) a initié le Salon national de l’emploi. Après Bobo-Dioulasso du 21 au 23 novembre dernier, c’est au tour de Ouagadougou d’abriter le Salon du 25 au 27 novembre sous le thème: «Employabilité des jeunes au Burkina Faso : la contribution du secteur privé à la promotion d’emplois décents et durables et à la mise en place d’un dispositif de formation à la demande des entreprises».

200 emplois et 300 postes de stage promis par le PDG de Coris en 2020

Ce Salon selon son patron, le MJPEJ Salif Tiemtoré, ambitionne non seulement de faciliter le recrutement de 500 jeunes demandeurs d’emplois par les entreprises, favoriser le placement de 5000 jeunes en stage d’initiation à la vie professionnelle, mais aussi mettre en place un dispositif de formation de 10000 jeunes en techniques de recherche d’emplois. A en croire le ministre, les principaux défis de la promotion de l’emploiau Burkina restent entre autres, l’amélioration de l’employabilité des jeunes; la création d’emplois productifs et décents; l’amélioration de la qualité de l’emploi dans l’économie informelle. A travers donc ce Salon, l’employabilité de 25500 jeunes demandeurs d’emplois, sera renforcée à travers la mise en relation de ceux-ci avec les entreprises privées, les services publics d’emplois et les structures d’accompagnement à l’insertion professionnelle. Par ailleurs, Salif Tiemtoré a confié avoir reçu auprès du PDG de Coris Bank International, Idrissa Nassa, la promesse de 200 emplois et 300 postes de stage en 2020. L’étape de Bobo-Dioulasso, en 3 jours, a permis l’obtention de 1934 promesses de postes de stages et d’emplois, l’établissement de 1859 cartes de demandeurs d’emplois, la participation de 1264 jeunes aux formations et conférences thématiques sur la recherche d’emplois.

Aîcha TRAORE

Moussa MINOUNGOU (stagiaire)



14
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Barrage de Samendéni, l’eau et le poisson ne suffisent pas

Le grand Ouest a enfin eu son premier grand barrage. C'est celui de Samendéni dont l'inauguration a eu lieu ce samedi 30 novembre par le chef de l'Etat...

05/12/2019

Gouvernement/syndicats, reprenez et discutez franchement

C'est une bonne chose de savoir que sur initiative du Premier ministre, le dialogue gouvernement/partenaires sociaux pourrait reprendre avant la fin de...

04/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





06:07:45