Cadre de concertation provincial du Tuy : Plus de 1 000 personnes déplacées internes dans le Tuy

27/11/2019
00:00

La première session du Cadre de concertation provinciale (CCP) du Tuy a eu lieu le mercredi 13 novembre 2019 dans la salle de réunions du Haut-commissariat de Houndé, en présence de Sy Assétou Barry/Traoré. L’ordre du jour portait sur l’examen et l’adoption du compte-rendu de sa dernière session de l’année 2018, la présentation du programme eau et assainissement de la province du Tuy, la situation des déplacés internes dans le Tuy et la présentation de la note de conjoncture régionale du 2ème trimestre de l’année 2019.

 

Dans son mot d’ouverture, Sy Assétou Barry/Traoré, a souhaité la bienvenue aux participants pour leur présence à la session avant de demander à l’assemblée d’observer une minute de silence en mémoire des personnes tombées sous les balles des terroristes. Après examen et adoption du compte-rendu de la dernière session ordinaire du CCP de l’année 2018, place aux différentes communications. Kagambèga Moumouni, DP/MFSNFAH du Tuy, a fait le point sur la situation des personnes déplacées internes. Selon ses dires, du 04 avril 2015 au 05 février 2019, on a enregistré 202 attaques terroristes dont 04 en 2015, 15 en 2016, 73 en 2017, 95 en 2018 et 15 en 2019. Ces attaques ont causé 558 décès dont 446 civils et a fait 272 blessés dont 129 civils. Selon un bilan officiel à la date du 15 février 2019, 1135 écoles sont fermées dans les zones à haut risque, ce qui privent ainsi 154233 élèves de leur droit à l’éducation. Depuis lors, la psychose s’est installée dans les esprits des Burkinabè. En effet, les Burkinabè sont tétanisés au plan psychologique au point que certains sont contraints de se déplacer vers les régions ou provinces relativement exemptes de ces attaques. Selon un bilan du MFSNFAH en date du 17 octobre 2019, 486360 personnes déplacées internes sont enregistrées par les services sociaux, leur nombre pourrait atteindre 650.000 d’ici à fin décembre 2019. Les zones les plus touchées sont les régions du Centre Nord, du Sahel, du Nord, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun. Pour ce qui concerne la province du Tuy, les services en charge de l’Action sociale ont enregistré 1080 personnes déplacées internes réparties dans 05 communes. La commune de Founzan a enregistré 51 personnes, celle de Houndé (Bouéré, Bouahoun) 747 personnes, la commune de Koumbia a enregistré 210 personnes et la commune de Koti, 72 personnes déplacées internes, soit total 1080 personnes dont 223 hommes, 286 femmes et 571 enfants. Parmi les enfants il y a 54 élèves. Ces personnes déplacées internes ont été reçues au sein de familles d’accueil. En termes de prise en charge ce sont 741 personnes déplacées internes sur 1080 qui ont bénéficié d’une assistance en vivres et effets d’habillement de la part des commerçants de la région des Hauts-Bassins; 127 sacs composés de 78 sacs de 50 kg de maïs et 49 sacs de 50 kg de riz du Conseil régional. En ce qui concerne les difficultés dans la prise en charge de ces déplacés, le DP Kagambèga a fait savoir que toutes ces difficultés sont liées entre autres, à l’insuffisance d’alimentation, d’effets d’habillement, la scolarisation des enfants, la prise en charge sanitaire des malades, l’hébergement, l’emploi et l’absence des actes d’états civils pour la majorité. Les défis à relever sont, le renforcement de la cohésion sociale, la sécurisation des différentes localités pour réduire, voire mettre fin aux déplacements massifs des populations, l’insuffisance de mesures d’accompagnement au profit des services sociaux pour assurer avec sérénité et efficacité les opérations de soutien aux personnes déplacées. Le DP Femme Tuy, a souhaité la mise en disposition de moyens matériels et ou financiers des services sociaux pour assurer l’enregistrement et le suivi des personnes déplacées internes.

Khepa TRAORE/Houndé



16
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

100 ans du Burkina, que du chemin parcouru !

« Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l'État-nation ». C'est sous ce th...

10/12/2019

Qu’avons-nous fait, réellement, pour mériter ces médailles ?

La Nation a été reconnaissante à l'endroit de certains de ses fils et filles. Officiellement, ils ont été décorés au palais présidentiel, devant le che...

09/12/2019

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:20:59