Tourisme au Burkina Faso : Les remèdes pour développer le tourisme de loisir

29/11/2019
00:00

A l’issue de deux jours de réflexion à Bobo-Dioulasso les 27 et 28 novembre 2019 sur le tourisme de loisir au Burkina Faso, les acteurs ont retenu quelques recommandations fortes en vue de booster le secteur.

 

L’une de ces recommandations est relative à l’accès au Fonds de développement touristique et culturel. Les participants se sont accordés sur le fait qu’il y a nécessité d’organiser une opération spéciale pour aider les promoteurs qui ne remplissent pas totalement les conditions, de pouvoir se mettre en règle. Cela, afin de pouvoir bénéficier de l’accompagnement du Fonds de développement touristique et culturel, parce que le Fonds ne peut accompagner que des gens en règle. «Or, il se trouve que beaucoup de promoteurs (hôteliers ou restaurateurs) évoluent un peu en marge de la légalité», selon Irénée Sawadogo, Inspecteur technique des services du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme.

Pour un établissement touristique de restauration ou d’hébergement par exemple, il faut avoir un agrément de réalisation dès le départ. Ensuite, il faut avoir une autorisation d’exploiter. Ce n’est qu’après avoir obtenu une autorisation d’exploiter qu’un établissement touristique d’hébergement ou de restauration peut demander à être classé.

La deuxième recommandation est relative à la nécessité d’une relecture des textes pour prendre en compte au segment spécifique du tourisme de loisir au Burkina Faso. Jusqu’à présent, les textes en vigueur n’avaient pas appréhendé suffisamment cette donne.

Enfin, vu que le tourisme de loisir est un domaine que les gens n’ont pas encore bien cerné au Burkina Faso, les participants à cet atelier de réflexion ont estimé qu’il y a nécessité de mener une étude sur les attentes des Burkinabè par rapport au tourisme de loisir.

Avant d’aboutir à ces recommandations, les participants ont eu trois communications. La première communication était relative aux différentes formes de tourisme de loisir, pour leur faire prendre conscience des potentialités dont le Burkina Faso regorge en matière de tourisme de loisir (gestion des sites pour le loisir, le loisir sportif, les distractions, etc.) La deuxième a campé le décor sur des exemples de tourisme de loisir réussis, en prenant comme exemples quelques promoteurs au Burkina Faso qui se sont investis dans le tourisme de loisir. Un domaine qui «reste un chantier à débroussailler», estime le IT Irénée Sawadogo. La dernière est un exposé du Fonds de développement touristique et culturel qui a porté sur les différentes formes de soutiens dont les promoteurs touristiques peuvent bénéficier pour le développement du tourisme de loisir.

Appréciation de Victor Ouédraogo, promoteur de tourisme de loisir au Burkina Faso, participant

«C’est avec intérêt que nous, acteurs du tourisme et loisir des Hauts-Bassins, avons pris part à cet atelier de réflexion sur le tourisme de loisir. A la fin de cet atelier, nous retenons qu’au Burkina Faso, il y a beaucoup de potentiels sur le tourisme de loisir à exploiter. Et il faut vraiment revoir les textes pour réglementer le tourisme de loisir. Nous, en tant que promoteurs de tourisme de loisir, avons pris vraiment conscience que, si ces réglementations sont faites, nous allons beaucoup bénéficier. Et, à ce moment, c’est tout le Burkina Faso qui va gagner. Nous travaillons à ce que le Burkina Faso soit toujours «La destination à ne pas manquer!»».

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr



11
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Barrage de Samendéni, l’eau et le poisson ne suffisent pas

Le grand Ouest a enfin eu son premier grand barrage. C'est celui de Samendéni dont l'inauguration a eu lieu ce samedi 30 novembre par le chef de l'Etat...

05/12/2019

Gouvernement/syndicats, reprenez et discutez franchement

C'est une bonne chose de savoir que sur initiative du Premier ministre, le dialogue gouvernement/partenaires sociaux pourrait reprendre avant la fin de...

04/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





06:10:27