Centre agricole polyvalent de Matourkou : Plus de 448 nouvelles compétences au service du monde agricole

02/12/2019
00:00

Le vendredi 29 novembre 2019, ce sont 448 techniciens agricoles, toutes catégories confondues qui ont officiellement reçu leurs diplômes de fin de formation. Le cérémonial de sortie de promotions, placé sous le patronage de Salif Ouédraogo ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, s’est tenu au sein du Centre agricole polyvalent de Matourkou (CAP/Matourkou).

 

«Paix et sécurité alimentaire au Burkina Faso». C’est le nom de baptême de la promotion des techniciens agricoles officiellement sortis du CAP/Martoukou le vendredi 29 novembre 2019. Un nom donné en fonction de la réalité sur le terrain au Faso. Tout comme le nom de la promotion, le thème retenu pour le cérémonial de sortie, «Investir dans les jeunes agriculteurs et les femmes, gage d’un développement durable de l’agriculture Burkinabè», est aussi relatif à l’actualité. Ce thème selon Yacouba Sawadogo, délégué des impétrants, est «l’expression de notre ferme engagement à accompagner le gouvernement dans sa stratégie de promotion d’une agriculture durable et compétitive pour l’atteinte d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle en phase avec le PNDES». Pour que cette vision soit atteinte, la promotion a fait appel à l’ambassadeur de Chine Populaire au Burkina Faso, pour être son parrain. Il est secondé par Juliette Congo, conseillère particulière à la présidence du Faso. Li Jian, ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burkina Faso et la marraine ont fait le déplacement du CAP/M. Les deux ont donc été témoins des doléances et des suggestions des impétrants.

Li Jian, ambassadeur de la République Populaire de Chine a prononcé le discours du parrainage. Les lauréats ont été rassurés de la disponibilité des parrains pour la réussite de leur carrière. «Ensemble, le parrain et moi, votre marraine avons décidé de ne pas être parrains d’une cérémonie de sortie, mais d’une carrière des impétrants», a précisé Juliette Congo. L’ambassadeur de Chine Populaire a invité les lauréats à croire en leur capacité professionnelle. L’agriculture selon lui, «occupe une place primordiale dans le développement du Burkina Faso». Aussi, a-t-il invité la promotion, à prendre attache avec l’équipe de techniciens agricoles chinois déjà présente au Burkina Faso, pour des formations de recyclage. Cette équipe selon le parrain a déjà formé plus de 1600 techniciens agricoles. «La République Populaire de Chine fera toujours de son mieux pour soutenir le Burkina Faso à réaliser la sécurité alimentaire dans un avenir proche», a promis l’ambassadeur Li Jian. Un vœu cher au ministre Salif Ouédraogo qui a laissé entendre que, «depuis quelques années déjà, toutes les études s’accordent à reconnaitre que la pauvreté au Burkina Faso est essentiellement rurale…».

Un des vieux problèmes du CAP/M est sa dépendance des enseignants vacataires. La majorité des formateurs viennent d’autres écoles ou institutions. Sans poser le problème comme le délégué des élèves l’a fait, Dr Dénis Ouédraogo, Directeur général (DG) du CAP/M a tenu à dire merci à ces vacataires qui accompagnent chaque année le Centre. «Notre ambition est de faire du CAP/M une institution de formation professionnelle agricole de référence dans la sous-région… Seulement, nous avons besoin de soutien…», a souhaité le DG du CAP/M. Aux impétrants du jour qui ont soumis la doléance d’avoir des moyens nécessaires pour mieux accomplir leur mission, des enseignants permanents au CAP/M… le DG leur a donné ce conseil: «Chers lauréats, ne faites pas comme monsieur ou madame tout le monde, mais cultivez constamment les valeurs de discipline, d’honnêteté, d’intégrité, d’honneur et de dignité. Auprès des producteurs et des partenaires, privilégiez le dialogue, l’écoute, l’attention et un dialogue fructueux. Ainsi, vous contribuerez efficacement au combat pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle». Ouvert en 1963, le Centre Agricole Polyvalent de Matourkou (CAP/M) a formé plus de 8000 techniciens du monde agricole.

Souro DAO



8
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Barrage de Samendéni, l’eau et le poisson ne suffisent pas

Le grand Ouest a enfin eu son premier grand barrage. C'est celui de Samendéni dont l'inauguration a eu lieu ce samedi 30 novembre par le chef de l'Etat...

05/12/2019

Gouvernement/syndicats, reprenez et discutez franchement

C'est une bonne chose de savoir que sur initiative du Premier ministre, le dialogue gouvernement/partenaires sociaux pourrait reprendre avant la fin de...

04/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





06:06:58