Secteurs stratégiques de développement dans les Hauts-Bassins : La nécessité d’augmenter les Budgets à eux alloués

03/12/2019
00:00

Les secteurs de l’eau, de l’assainissement, de l’éducation, de la santé et des infrastructures sont considérés comme les secteurs stratégiques de développement. Il convient donc de leur accorder des allocations budgétaires plus importantes. A cet effet, une journée de plaidoyer a été organisée, jeudi 28 novembre 2019 à Bobo-Dioulasso.

 

Cette Journée de plaidoyer est organisée par le Comité du contrôle citoyen du budget de la région des Hauts-Bassins (CCCB-HBS) qui relève du Centre d’information, de formation et d’étude sur le budget (CIFOEB), une organisation de la société civile. «Dans un contexte où il y a une insuffisance de ressources au niveau de l’Etat, au niveau des collectivités territoriales, il nous appartient de faire le plaidoyer pour dire que ce n’est pas parce que nous sommes dans une situation difficile qu’il faut laisser les secteurs stratégiques. Il est important que nous fassions la collecte d’informations en même temps que nous faisons le plaidoyer pour que, dans la difficulté, les secteurs stratégiques ne soient pas oubliés. Il faut arriver à faire une bonne régulation entre la question sécuritaire et la question de développement». C’est ainsi que Moussa Zan Ouattara, le président du CCCB-HBS a campé le décor avant de passer la parole à Assane Kindo, chargé de suivi évaluation au CCCB-HBS.

Celui-ci a structuré son intervention sur 3 points: l’état des lieux dans les secteurs stratégiques de développement, les efforts fournis par l’Etat, et des recommandations.

De l’état des lieux dans les secteurs stratégiques de développement, il ressort qu’au niveau de l’accès à l’eau, il y a des localités où, par manque d’eau potable, les populations sont obligées de recourir aux eaux de puits. Il y a des branchements inadéquats qui ne prennent pas en compte les besoins réels des populations. Il y a aussi le coût élevé de l’eau, 500F/m3 en milieu rural et 250 F à 400 F/m3 en milieu urbain. Au niveau de l’assainissement, il y a un manque criard de toilettes publiques. Au niveau de l’éducation et de la santé, il n’y a pas d’espaces pour construire de nouvelles infrastructures. En 2018, l’UNICEF avait un projet de construction de 16 écoles publiques dans la ville de Bobo-Dioulasso. Seulement 4 ont pu être réalisées, faute d’espaces. On note aussi la désuétude des infrastructures et la mauvaise qualité des voiries.

Assane Kindo a relevé des efforts fournis par l’Etat à travers toutes ses composantes au niveau de la région. Au niveau de la commune de Bobo-Dioulasso par exemple, seulement en 2018, 38 forages positifs ont été réalisés et 11 forages négatifs et 2 châteaux d’eau. Il y a aussi la politique «un établissement public construit, un forage» qui est à encourager. Dans la région des Hauts-Bassins, on est passé de 49% en 2016 à 57% de taux de couverture en eau potable, et au niveau de l’assainissement de 12% à 19,40%. «On voit qu’il y a de l’effort», a-t-il dit. Mais, les résultats restent en deçà des attentes. D’où ce plaidoyer dont l’objectif est que les difficultés que les citoyens rencontrent, liées à ces secteurs, puissent être résorbées.

Pour ce faire, des recommandations sont faites à l’attention des représentants de l’administration centrale et aux collectivités territoriales. «Nous disons qu’il faut doter conséquemment les collectivités territoriales (mairies et conseils régionaux) en ressources transférées pour quelles puissent accompagner les centres de santé et d’éducation, l’accès à l’eau potable, l’assainissement et les infrastructures», a soutenu le communicateur.

«Il faut que les communes aussi fassent l’effort pour que sur leurs recettes propres, qu’elles puissent allouer des ressources conséquentes à ces secteurs. La 3èmerecommandation est que les ressources transférées soient gérées de façon efficiente en vue de satisfaire les besoins des citoyens», dit Assane Kindo.

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr



7
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Barrage de Samendéni, l’eau et le poisson ne suffisent pas

Le grand Ouest a enfin eu son premier grand barrage. C'est celui de Samendéni dont l'inauguration a eu lieu ce samedi 30 novembre par le chef de l'Etat...

05/12/2019

Gouvernement/syndicats, reprenez et discutez franchement

C'est une bonne chose de savoir que sur initiative du Premier ministre, le dialogue gouvernement/partenaires sociaux pourrait reprendre avant la fin de...

04/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





06:07:40