Recrutement de volontaires pour la défense : On meurt d’impatience dans la Boucle du Mouhoun

03/12/2019
00:00

Une délégation gouvernementale conduite par le ministre des Infrastructures, Éric Bougouma, a échangé vendredi le 29 novembre 2019 avec les forces vives de la Boucle du Mouhoun. Devant les émissaires du chef de l’Etat, ces derniers ont réaffirmé leur adhésion à l’appel du chef de l’Etat pour la cohésion sociale et la mobilisation générale face au terrorisme.

 

En foulant le sol de la cité de Bankuy ce vendredi 29 novembre (ndlr), la délégation gouvernementale avait la charge de livrer un message du chef de l’Etat aux forces vives de la Boucle du Mouhoun. Les ministres des Infrastructures Eric Bougouma, de l’Economie et des Finances, Lassané Kaboré et le ministre délégué chargé de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Urbain Coulidiaty ont eu des échanges directs avec les représentants de la population à la salle polyvalente de Dédougou. Au cœur des discussions, la lutte contre le terroriste. Pour le porte-parole de la délégation, Eric Bougouma, la mission vise à expliquer l’appel du 07 novembre 2019 du chef de l’Etat à la mobilisation générale contre le terroriste. Sur les bancs des personnalités conviées à la rencontre, les six hauts-commissaires de provinces, les 47 préfets de départements et des chefs coutumiers et religieux venus des quatre coins de la région. Avant d’entrer dans le vif du sujet, le speaker invite les différents groupes religieux à faire des prières, histoire de confier les invités et le Burkina au créateur. «Le pays traverse des moments difficiles et nous avons plus que besoin de vos prières pour sortir de cette situation», a déclaré d’entrée le ministre des Infrastructures.

Dans un exposé de plus d’une trentaine de minutes,Eric Bougouma,explique que l’hydre terroriste a entrainé la fermeture de plusieurs écoles, la destruction de commissariats de police et de brigades de gendarmerie et la suspension de chantiers dans plusieurs localités du pays. «Elle constitue une entrave grave à la bonne marche du pays; donc une entrave à la mise en œuvre du programme du chef de l’Etat», déclare-t-il. Puis il tance les auteurs des ces attaques avant d’exhorter la population à ne pas tomber dans le piège de conflits ethniques que ces fauteurs de troubles veulent nous imposés.

«Leur intention, c’est la destruction de la nation, mais ils ne sont ni Mossis, ni Peulhs ou encore moins des Sénoufos. Ce sont des bandits à la solde d’individus tapis dans l’ombre», pointe le ministre des Infrastructures. L’appel du chef de l’Etat le 07 novembre 2019 à la mobilisation générale contre les terroristes et pour le recrutement des volontaires pour la défense vise l’implication de tous dans cette lutte car l’objectif c’est d’empêcher la déstabilisation du pays. Citant au passage l’exemple du Rwanda et du Nigéria où les volontaires ont été d’un grand soutien dans la lutte contre les groupes armés, le ministre a exhorté les populations de la région à s’engager favorablement pour le recrutement, mais aussi à cesser tous les actes qui vont à l’encontre du vivre-ensemble.

En entendant l’élaboration des textes qui vont encadrer le recrutement, les forces vives de la région se disent à la fois disponibles et impatientes.«Nous attendons depuis longtemps des orientations du chef de l’Etat pour nous engager dans cette lutte. Maintenant que c’est fait, il faut accélérer le processus de recrutement car nous sommes déjà prêts pour l’enrôlement. Il s’agit pour nous de libérer notre beau pays des mains des déstabilisateurs. On ne peut pas accepter que des écoles ou des centres de santé soient fermés à cause des attaques terroristes. Nous avons les armes morales et intellectuelles pour répondre à ceux qui veulent que notre pays disparaisse», assure Hamadou Séré, chef de Canton de Dî dans le Sourou.

Ousmane TRAORE



9
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

100 ans du Burkina, que du chemin parcouru !

« Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l'État-nation ». C'est sous ce th...

10/12/2019

Qu’avons-nous fait, réellement, pour mériter ces médailles ?

La Nation a été reconnaissante à l'endroit de certains de ses fils et filles. Officiellement, ils ont été décorés au palais présidentiel, devant le che...

09/12/2019

Pau sera un nouveau départ contre le terrorisme au Sahel

Iront-ils, n'iront-ils pas? Le président français, Emmanuel Macron veut parler «franchement» avec les chefs d'Etat du G5 Sahel. Il veut leur demander, ...

06/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:23:45