Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins : Le bureau rend compte aux organisations de base

12/12/2019
00:00

Elu en novembre 2016, le bureau de la Délégation consulaire régional (DCR) des Hauts-Bassins a pris l’habitude, une fois par an, de faire le bilan de ses activités aux élus consulaires. Ce devoir de redevabilité a été respecté, mardi 10 décembre 2019 à la salle de conférences de la Chambre de commerce et d’industrie, à Bobo-Dioulasso.

 

Cette année, le président Lassiné Diawara et son bureau ont décidé d’élargir cette rencontre aux Associations, groupements et organisations professionnelles d’entreprises (AGOPE) de la région. Dénommée Cadre de concertation des associations du monde des affaires (CAMA), la rencontre bilan sera désormais tenue sous ce format. L’objectif est de faire régulièrement le bilan des activités menées, celles en cours de réalisation et d’échanger avec les acteurs à la base sur leurs préoccupations majeures.

A sa prise de fonction, le bureau conduit par Lassiné Diawara avait présenté son programme dénommé «Agissons ensemble pour le développement durable de nos entreprises». Un programme articulé autour des 5 axes suivants:

I - Amélioration de la gouvernance et mobilisation de l’intelligence consulaire;

II – Développement des capacités humaines et facilitation de l’accès au financement du secteur privé;

III – Développement de l’intelligence économique et du portefeuille des structures d’appui-conseil aux entreprises;

IV – Renforcement de l’accompagnement de proximité des entreprises de la région;

V – Développement et renforcement des infrastructures économiques.

Après le discours d’ouverture du président Diawara, c’est au Directeur régional de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins (CCI/HBS), Fousséni Koné, qu’il est revenu de présenter le bilan. Sans être exhaustif, l’on retient de ce bilan que 8 centres d’alphabétisation ont été ouverts; le Fonds de garantie mis en place; des milliers de personnes ont bénéficié de formations; la mobilisation de 10 milliards de FCFA pour l’extension du port sec de Bobo-Dioulasso dont les travaux ont été lancés le 15 octobre 2019; l’acquisition d’un terrain de 25 ha à Moami pour la réalisation d’un parking pour les camions-citernes et un autre à Ouessa. De façon générale, le taux d’exécution du programme de la mandature 2016-2021 de la DCR/HBS est de l’ordre de 60%. «Ce taux est un peu tiré vers le bas parce qu’en ce qui concerne les infrastructures, nous sommes à peine à 39%; du fait que des études ont été menées, mais ces infrastructures n’ont pas débuté. Mais, il y aura une accélération à partir de 2020, parce qu’il s’agit essentiellement de la mise en œuvre du port sec de Bobo-Dioulasso. Le lancement des appels d’offres aura lieu d’ici la fin de ce mois de décembre», explique le président Lassiné Diawara. Outre l’extension du port sec, il y a aussi en perspective la réalisation de la Zone d’activités diverses (ZAD) de 60 ha autour de ce port sec; la réhabilitation du Centre de formation de Bobo-Dioulasso, etc.

En termes de préoccupations, les participants ont exprimé un certain nombre d’insuffisances, notamment dans les domaines de la commercialisation des produits du cru (anacarde, sésame, mangue, amandes de karité) et des transports. Les transporteurs estiment qu’il y a parfois des doubles taxations de stationnement entre la Chambre de commerce et la mairie d’une part et d’autre part entre la Chambre de commerce et l’ONASER pour ce qui est de la pesée de la charge à l’essieu. Sur ce dernier point, un terrain d’entente aurait été trouvé avec l’ONASER pour que la pesée effectuée au port sec soit agréée. Selon Touré Mamadou, élu consulaire représentant les transporteurs, «On a un bilan positif. Il y a d’énormes efforts qui ont été faits dans beaucoup d’activités, surtout les formations. Il reste encore des efforts à faire, parce qu’il reste 40% du programme à réaliser. Je pense qu’avec l’appui et le soutien des uns et des autres, on va aboutir à un résultat positif».

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr



40
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

L’incivisme est frère jumeau de la corruption

La gangrène est bien plus profonde, étendue et grave qu'il n'y paraît. Et même si le maire de Bobo-Dioulasso s'énerve contre sa police administrative e...

29/01/2020

«Ma part de vérité», Jean-Baptiste devrait-il se taire ?

Un homme politique bien averti m'avait prévenu que pour savoir que Thomas Sankara est «vénéré», et même «sacralisé», il fallait se rendre en dehors du ...

28/01/2020

Ainsi les week-ends seront politiques jusqu’à ce que...

En attendant que la date des élections couplées (présidentielle et législatives) soient fixées et que celle de la campagne le soit, les états-majors de...

27/01/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





18:59:03