Championnat national de Rugby : La couronne revient aux Lions de Diarradougou de Bobo-Dioulasso

16/12/2019
00:00

Le championnat national de Rugby saison 2018-2019 a connu son épilogue le dimanche 08 décembre 2019 sur le terrain du centre aéré de la BCEAO à Ouaga 2000. Une finale qui a opposé les deux meilleures formations du Rugby burkinabè, le Rugby club de la Patte-d'oie et les Lions de Diarradougou de Bobo-Dioulasso. En présence de l'ambassadeur du Japon au Burkina Faso, ce sont les rugbymen venus de la ville de Sya qui remportent le bouclier en s'imposant sur le score de 19 à 14.

 

Cette finale du championnat national de rugby a tenu toutes ses promesses. C’était un match d'un très bon niveau comme l'a indiqué Rolande Boro, présidente de la Fédération burkinabè de rugby. Opposant deux équipes qui ont surfé sur le rugby national, les débuts de cette finale étaient à l’avantage de l’équipe de la Patte-d'oie qui a à son sein des gabarits idéaux pour la pratique de ce sport. Dans cette partie de deux fois 40 mn, les joueurs de la Patte-d'oie sont les premiers à marquer un essai. Et à la pause, le Rugby club de la Patte-d’oie mène devant les Lions de Diarradougou sur le score de 14 à 7. Soit deux essais à 5 points chacun et 4 points de tirs francs, contre seulement une pénalité pour les Bobolais qui donnent 7 points au compteur. Après la pause, la domination change de camp. Et maintenant ce sont les Bobolais qui sont plus entreprenants et mieux organisés. Ils vont transformer un premier essai qui va les rapprocher de leurs adversaires du jour 14 à 12. Les Lions de Diarradougou, transformeront leur deuxième essai et un tir franc pour 7 points de plus. Ainsi, à l'issue des 80 mn de cette partie, les Lions de Diarradougou s'imposent sur le score de 19 à 14. A la fin de la partie, l’équipe de la Patte-d’oie en voulait à l'arbitre de la partie s'estimant lésée. Il a donc fallu des interventions pour qu'elle vienne chercher ses médailles. Quant aux champions, c’est tout heureux qu'ils retournent avec le bouclier à Bobo-Dioulasso en attendant de se préparer pour une nouvelle saison de rugby.

Firmin OUATTARA



36
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

L’incivisme est frère jumeau de la corruption

La gangrène est bien plus profonde, étendue et grave qu'il n'y paraît. Et même si le maire de Bobo-Dioulasso s'énerve contre sa police administrative e...

29/01/2020

«Ma part de vérité», Jean-Baptiste devrait-il se taire ?

Un homme politique bien averti m'avait prévenu que pour savoir que Thomas Sankara est «vénéré», et même «sacralisé», il fallait se rendre en dehors du ...

28/01/2020

Ainsi les week-ends seront politiques jusqu’à ce que...

En attendant que la date des élections couplées (présidentielle et législatives) soient fixées et que celle de la campagne le soit, les états-majors de...

27/01/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:00:58