Politique : Le Parti Socialiste du Burkina annonce son appartenance à l’APMP

23/12/2019
00:00

Le président du Parti Socialiste du Burkina (PS Burkina), Aboubacar Balima a animé une conférence de presse pour annoncer son appartenance à l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP). C’était le 20 décembre dernier 2019 à Ouagadougou.

«Nous avons décidé de soutenir les actions du Président du Faso en nous affiliant à l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP). Nous savons que cette décision va surprendre certains, mais nous sommes convaincus que c’est la seule option possible en vue de la situation dans laquelle vit notre contrée. Nous ne pouvons pas rester avec les bras croisées pendant que le chaos grandit chaque jour davantage». C’est ce qu’a annoncé Aboubacar Balima, président du Parti Socialiste du Burkina (PS Burkina) lors d’un face-à-face avec la presse. Cette décision vient selon lui après un long processus de réflexion de son parti. En effet, à travers cette décision, son parti ambitionne œuvrer auprès du Président du Faso afin de permettre de favoriser la paix, la prospérité et le progrès. Pour Aboubacar Balima, avec la situation sécuritaire au pays des Hommes intègres, l’heure n’est pas aux querelles politiciennes, il est donc temps d’unir les forces afin de trouver ensemble des solutions. «L’histoire nous enseigne que quand une Nation est confrontée à une crise majeure, il n’est que sensé de mettre un terme aux disputes internes afin de concentrer les efforts sur l’ennemi commun à tous. Notre conviction est qu’une union sacrée large permettra d’unir les forces politiques dans le but d’anéantir les forces terroristes, de restaurer la sécurité ainsi que de rétablir la prospérité et la paix sociale dans les régions de notre pays affectées par la situation sécuritaire», a fait savoir Aboubacar Balima. Puis d’ajouter «L’union fait la force, c’est pour cette raison que nous nous engageons aujourd’hui dans notre démarche. Nous pensons que c’est de notre devoir de patriotes de surmonter nos clivages politiques quand le bien public l’exige». Par ailleurs, le président du PS Burkina a annoncé qu’il ne sera pas candidat aux élections présidentielles de 2020, mais son parti présentera des candidats pour les élections législatives et municipales.

Aïcha TRAORE



29
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

L’incivisme est frère jumeau de la corruption

La gangrène est bien plus profonde, étendue et grave qu'il n'y paraît. Et même si le maire de Bobo-Dioulasso s'énerve contre sa police administrative e...

29/01/2020

«Ma part de vérité», Jean-Baptiste devrait-il se taire ?

Un homme politique bien averti m'avait prévenu que pour savoir que Thomas Sankara est «vénéré», et même «sacralisé», il fallait se rendre en dehors du ...

28/01/2020

Ainsi les week-ends seront politiques jusqu’à ce que...

En attendant que la date des élections couplées (présidentielle et législatives) soient fixées et que celle de la campagne le soit, les états-majors de...

27/01/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





18:58:35