Groupe parlementaire MPP : « Les indicateurs de performance sont au beau fixe »

24/12/2019
00:00

Le groupe parlementaire Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu une conférence de presse le lundi 23 décembre 2019 à Ouagadougou sur ses activités extra-parlementaires. Le groupe a fait un bilan de la 2ème session ordinaire de l’année 2019.

 

Le 20 décembre 2019 marquait la clôture de la 2ème session ordinaire de l’année 2019. Cette session dite session budgétaire a connu l’examen et l’adoption de sept projets de loi. Pour le président du groupe parlementaire MPP, Alexandre Tapsoba, l’essentiel des travaux de la session qui s’est achevée s’est articulé autour de la loi de finances pour l’exécution du Budget de l’Etat, exercice 2020. Les grandes masses et les ratios sont: les recettes sont de 2233,3 milliards de FCFA et les dépenses de 2518,4 milliards de FCFA. Il a fait remarquer qu’en 2020, de nombreuses infrastructures socio-économiques seront réalisées au profit des populations des villes et des campagnes. On peut citer en matière de santé, la construction et l’équipement de 4 CHU-U, la construction d’un centre de cancérologie et d’un centre de neurochirurgie. En matière d’éducation, 15 nouveau CEG verront le jour et 70 écoles seront aussi construites. En matière d’énergie, il aura la construction de centrales solaires combinée à la réalisation de centrales thermiques et hydroélectriques. Elle permettra d’atteindre une production d’électricité de l’ordre de 1000 MW en 2020. En matière d’infrastructures routières, on note 1534 kilomètres de voies bitumées ou en cours de bitumage. 2322 kilomètres de pistes rurales sont achevées dont 394 en cours. 18463 kilomètres de routes ont bénéficié de travaux d’entretien. Pour soutenir les FDS, ce sont plus de 325 milliards de ressources publiques qui leur sont allouées afin de les doter en moyens humains, matériels et finances pour combattre la nébuleuse terroriste. Au cours de cette session budgétaire, selon le président, les députés ont pleinement joué leur rôle et ce conformément aux missions constitutionnelles à eux dévolues.

Jules TIENDREBEOGO



40
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les Bobolais veulent leur hôpital «chinois»

Après le rétablissement de la relation diplomatique, en mai 2018, le Burkina Faso et la République populaire de Chine œuvrent de façon inlassable pour le...

21/02/2020

Et l'IUTS sur les indemnités du public refait surface

La loi de finances 2020 a inscrit la perception de l'Impôt unique sur les traitements et salaires sur certaines indemnités des agents de la Fonction publ...

20/02/2020

Si j'étais responsable d'un parti politique…

C'est une coutume politique au Burkina Faso. A l'approche de chaque consultation électorale (et parfois quand la tension politique monte sur certaines ques...

19/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





01:11:11