Thèse en maitrise II à l’ISFP Bobo : Ange Victorien DIABRI obtient la mention très bien

27/12/2019
00:00

Fonctionnaire du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme et voulant se cultiver pour mieux servir l’administration publique, Ange Victorien DIABRI vient d’obtenir son master II en gestion des projets le samedi 21 décembre 2019 à l’Institut supérieur de filières professionnalisantes (ISFP) de Bobo-Dioulasso. Le jury présidé par le professeur Sado TRAORE de l’université Nazi BONI, a félicité l’impétrant avec la mention "Très bien” en présence de collègues, parents et amis venus pour la circonstance.

La thèse de Ange Victorien DIABRI a porté sur le rôle des Plans communaux de développement (PCD) des communes de Bagassi et de Bondokuy au Burkina Faso. En effet, Ange Victorien DIABRI, dit avoir posé la problématique qui est de savoir si les PCD, sont véritablement des outils de développement des collectivités. Selon lui, c’est au moyen d’une exploitation documentaire des PCD des deux communes suivies d’une enquête judicieusement menée qui a permis de dégager des résultats. Résultats qui ont permis de savoir qu’effectivement, les deux communes disposent de PCD bien structurés et assortis de planifications. Ces dits PCD contribuent fortement, a-t-il expliqué, à la réalisation d’infrastructures et au bien-être des populations des communes. Plus loin, l’impétrant affirmera que les collectivités ayant fait l’objet de la présente thèse ont proposé la prise en compte d’activités prioritaires dont les infrastructures socioéconomiques, les lotissements, les recherches de financements, la mobilisation et la formation, etc. C’est en présence du directeur de stage, Amadou KINDA, socio-économiste et spécialiste en gestion des projets, et le maître de stage, Souleymane TRAORE, géographe-planificateur, que le jury dans la forme a trouvé que le document a été bien conçu, bien élaboré et bien structuré et dans le fond, le contenu témoigne du bon niveau de l’impétrant dont les facultés intellectuelles sont forts appréciables au regard de la qualité du document, mais aussi la maîtrise de la communication par Ange Victorien DIABRI. Il affirme également que ladite thèse sera d’un atout pour les collectivités ayant fait l’objet de l’étude et par ricochet l’ensemble des communes du Burkina Faso. A l’issue de la présentation et des réponses appréciées par le jury, Ange Victorien DIABRI a obtenu la note de 17/20 avec la mention «Très bien».

Mamadou BIRGUI

(Collaborateur)

 



26
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

L’incivisme est frère jumeau de la corruption

La gangrène est bien plus profonde, étendue et grave qu'il n'y paraît. Et même si le maire de Bobo-Dioulasso s'énerve contre sa police administrative e...

29/01/2020

«Ma part de vérité», Jean-Baptiste devrait-il se taire ?

Un homme politique bien averti m'avait prévenu que pour savoir que Thomas Sankara est «vénéré», et même «sacralisé», il fallait se rendre en dehors du ...

28/01/2020

Ainsi les week-ends seront politiques jusqu’à ce que...

En attendant que la date des élections couplées (présidentielle et législatives) soient fixées et que celle de la campagne le soit, les états-majors de...

27/01/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:01:55