Commerce, Industrie et Artisanat : 85,7 % de réalisation du PNDES

10/01/2020
00:00

Présenté le bilan du plan d’actions prioritaires dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES et les perspectives pour l’année, tel a été l’objectif de cette face-à-face avec les hommes de médias. Un bilan jugé satisfaisant malgré la situation sécuritaire. A cet effet, le ministère a enregistré 85,7% comme taux de réalisation en 2019 par rapport à 82,15% en 2018. La conférence a été animée par le ministre Harouna KABORE.

85,7%, c’est le taux de réalisation que le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré et ses collaborateurs ont enregistré au cours de l’année 2019. Malgré un climat social tendu avec des grèves à répétition et une situation sécuritaire dégradante, le ministre Kaboré peut se féliciter d’avoir accompli le maximum des missions qui étaient assignées à son département. Ainsi, pour ce qui est de la promotion du secteur privé et l’amélioration du climat des affaires, les actions du département ont permis la création de 13137 nouvelles entreprises dont 9066 personnes physiques et 4071 personnes morales et l’enregistrement de 1117 demandes de permis de construire dont 654 ont été délivrés. Au titre de la promotion de la qualité, de la normalisation et de la labellisation des produits, le ministère a effectué des sorties d’inspections, de surveillance et de contrôle de la qualité. Cette action a permis entre autres, la délivrance de 5500 résultats d’analyses sur les produits alimentaires, la visite et la fermeture de 13 unités exerçant dans les productions d’huile et de l’eau préemballée, la délivrance de 523 documents au titre du certificat national de conformité… Dans le domaine de l’industrialisation, plusieurs actions ont été menées à savoir l’achèvement des constructions et l’équipement de l’usine d’égrainage de coton bio à Koudougou dont l’ouverture est prévue en fin janvier 2020; la poursuite du processus de réouverture de l’Ex-Faso Fani. En plus, dans le cadre de la promotion de consommation des produits locaux, les actions du département a permis d’enlever 71% des produits de la SAP Olympic et 23000 tonnes de sucre de la SN-SOSUCO par des entreprises nationales. Il faut noter que le ministère n’a laissé aucun secteur en marge.

Pour cette nouvelle année, les principaux défis pour le ministère sont entre autres, l’opérationnalisation de la 2ème phase du projet portail virtuel «porte d’entrée au Burkina», l’organisation de la 2ème édition du SICOT et de la 16èmeédition du SIAO. En fin, le ministre Harouna Kaboré, a réaffirmé l’engagement de son ministère dans la mise en œuvre de l’axe 3 du PNDES, notamment le développement d’un tissu d’industries manufacturières qui transforment les matières premières locales, créent de la valeur ajoutée, des emplois pour les jeunes et les femmes.

Aubin OUEDRAOGO



12
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

L’incivisme est frère jumeau de la corruption

La gangrène est bien plus profonde, étendue et grave qu'il n'y paraît. Et même si le maire de Bobo-Dioulasso s'énerve contre sa police administrative e...

29/01/2020

«Ma part de vérité», Jean-Baptiste devrait-il se taire ?

Un homme politique bien averti m'avait prévenu que pour savoir que Thomas Sankara est «vénéré», et même «sacralisé», il fallait se rendre en dehors du ...

28/01/2020

Ainsi les week-ends seront politiques jusqu’à ce que...

En attendant que la date des élections couplées (présidentielle et législatives) soient fixées et que celle de la campagne le soit, les états-majors de...

27/01/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:01:21