Hommage à Kollo Daniel Sanou : La salle de cinéma de l’Institut français de Bobo porte son nom

13/01/2020
00:00

L’Institut français de Bobo-Dioulasso honore un grand cinéaste africain! La salle de cinéma de ce centre culturel porte désormais le nom du réalisateur burkinabè Kollo Daniel Sanou. L’Ambassadeur de la République française au Burkina Faso a présidé la cérémonie de baptême ce vendredi 10 janvier à Bobo-Dioulasso.

 

Le nom de Kollo Daniel Sanou figure en bonne place sur la liste des cinéastes burkinabè de la première génération. Toujours actif, il a annoncé à ses admirateurs des projets futurs que nous souhaitons voir bientôt à l’écran. Ce réalisateur africain Etalon de bronze (avec le long métrage «Tassuma» au Fespaco de 2005) présente une filmographie respectable en qualité et en quantité, avec un nombre impressionnant de prix internationaux. Natif de Borodougou, Sanou Kollo Daniel est un digne fils de la région de Bobo-Dioulasso et un cinéaste francophone aux mérites reconnus. Formé au Burkina Faso et en France, il fut d’abord fonctionnaire de l’Etat burkinabè après un temps passé à la télé éducative ivoirienne, avant de se reconsacrer entièrement à sa passion du septième art, sa vocation de cinéaste. Son parcours professionnel a impressionné l’Ambassade de France qui a ainsi décidé de l’honorer une fois de plus. Son film «Tassuma» a été projeté à l’occasion, dans la salle qui porte désormais son nom, en présence de nombreux invités et personnalités des Hauts-Bassins, du Houet et de la commune de Bobo-Dioulasso. Sans compter les nombreux prix récoltés ici et là à travers le monde, Sanou Kollo Daniel est entre autres, Chevalier de l’Ordre du mérite des Arts, des Lettres et de la Communication du Burkina-Faso, Chevalier de l’Ordre National burkinabè, et Chevalier de l’Ordre des Etalons.

Sibiri SANOU



9
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

L’incivisme est frère jumeau de la corruption

La gangrène est bien plus profonde, étendue et grave qu'il n'y paraît. Et même si le maire de Bobo-Dioulasso s'énerve contre sa police administrative e...

29/01/2020

«Ma part de vérité», Jean-Baptiste devrait-il se taire ?

Un homme politique bien averti m'avait prévenu que pour savoir que Thomas Sankara est «vénéré», et même «sacralisé», il fallait se rendre en dehors du ...

28/01/2020

Ainsi les week-ends seront politiques jusqu’à ce que...

En attendant que la date des élections couplées (présidentielle et législatives) soient fixées et que celle de la campagne le soit, les états-majors de...

27/01/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





18:59:26