Budget de l'État exercice 2020 : Le ministre Lassané Kaboré décline les grands axes

13/01/2020
00:00

Le ministre de l'Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré s'est exprimé ce jeudi 09 janvier 2020 à Ouagadougou sur les articulations et les grandes masses du Budget 2020 adopté par le Parlement le 05 janvier 2020. C’était au cours de la traditionnelle conférence de presse du gouvernement.

 

Pour cette année,le Budget de l'Etat, s'établi à 2233,316 milliards de francs cfa en recettes et à 2518,456 milliards de francs CFA en dépenses. C’est ce qu’a indiqué le ministre de l'Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, au cours du point de presse ce jeudi 09 janvier 2020. A cet effet, les recettes propres se chiffrent à 1894,780 milliards FCFA contre 1697 milliards FCFA en 2019 soit un accroissement de 197,780 milliards FCFA. Quant aux ressources extérieures, elles se chiffrent en 2020 à 338,536 milliards FCFA contre 257,564 milliards FCFA en 2019 soit une hausse de 80,972 milliards FCFA. A en croire Lassané Kaboré, ce budget a été élaboré conformément aux orientations du Document de programmation budgétaire et économique pluriannuel (DPBEP) couvrant la période 2020-2022. Ce Budget vient consolider les acquis des exercices antérieurs. Il faut noter qu’il tient aussi compte de l'engagement du Burkina Faso à respecter les normes précises en matière de gestion budgétaire pour une plus grande efficacité et viabilité des finances publiques. Par ailleurs, un constat est fait au niveau de la prédominance des dépenses dans le Budget 2020. Pour Lassané Kaboré, cette prédominance s'explique essentiellement par l'évolution des dépenses de personnel qui sont passées de 700 milliards de francs cfa en 2018 à 878 milliards de francs cfa en 2020. De ce fait, pour améliorer la mobilisation des ressources propres et le rendement de l'impôt, des réformes sont en cours. Ainsi, il s'agit entre autres, de la mise en œuvre des opérations de contrôles-sanctions sur l’utilisation de la facture normalisée, la poursuite des scannages aux bureaux des douanes de Ouaga-Route et de Bobo-gare ainsi que l’augmentation du taux de la taxe sur les produits du tabac pour ne citer que ceux-là. Pour cette année 2020, le gouvernement s’est donné pour objectif des réalisations dans certains domaines notamment, au niveau de l’eau potable, de l’assainissement, des eaux usées et excrétas, et des aménagements hydrauliques. A cet effet, des résultats sont aussi attendus au niveau de la Formation professionnelle et de la Promotion de l’entrepreunariat des jeunes ; de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation ; de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales ainsi qu’au niveau de la Santé.

Moussa MINOUGOU (stagiaire)

 



9
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

L’incivisme est frère jumeau de la corruption

La gangrène est bien plus profonde, étendue et grave qu'il n'y paraît. Et même si le maire de Bobo-Dioulasso s'énerve contre sa police administrative e...

29/01/2020

«Ma part de vérité», Jean-Baptiste devrait-il se taire ?

Un homme politique bien averti m'avait prévenu que pour savoir que Thomas Sankara est «vénéré», et même «sacralisé», il fallait se rendre en dehors du ...

28/01/2020

Ainsi les week-ends seront politiques jusqu’à ce que...

En attendant que la date des élections couplées (présidentielle et législatives) soient fixées et que celle de la campagne le soit, les états-majors de...

27/01/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:00:52